Roland-Garros : Monfils stoppe l'aventure de Hoang pour rejoindre les huitièmes de finale

Publié le , modifié le

Auteur·e : Adrien Paquier
Gaël Monfils
Monfils laisse libérer sa rage pour rejoindre la deuxième semaine de Roland-Garros | MUSTAFA YALCIN / ANADOLU AGENCY

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Première semaine parfaite pour Gaël Monfils à Roland-Garros. Le numéro 1 français s’est facilement qualifié pour les huitièmes de finale en éliminant son jeune compatriote Antoine Hoang (146e mondial) en 2h de jeu (6-3, 6-2, 6-3). Lundi, il affrontera le finaliste de l'édition 2018 Dominic Thiem, vainqueur de Pablo Cuevas en quatre sets.

Le numéro 1 c’est lui et il n’y a pas de doute. Après Adrian Mannarino au deuxième tour, c’est Antoine Hoang (146e mondial) qui a subi la loi de son compatriote. Agressif, impressionnant physiquement, redoutable au service, Gaël Monfils n’a pas laissé la moindre occasion au Français de 23 ans d’espérer un quelconque exploit.

Après 1h40 de jeu lors des deux premiers tours, "la Monf'" n'a passé que deux heures sur le court ce samedi. De quoi ne pas piocher dans ses réserves physiques avant un gros huitième de finale en perspective, et de faire le plein de confiance. Le n°1 français n'a toujours pas perdu le moindre set depuis le début du tournoi. "Je me sens bien physiquement. C'est ce qui m'importe le plus, a avoué Monfils après la rencontre. J'ai fait 3 bons matches 3 matches pleins. J'ai pu me rassurer donc je suis content d'arriver frais."

Monfils en mode machine 

Dans un premier set à sens unique, Monfils s’est tranquillement mis en route avant d’asséner un coup d’accélérateur salvateur pour conclure la première manche. Le demi-finaliste en 2008 a remporté un jeu de service parfait avec 4 services gagnants avant de prendre celui de son adversaire dans la foulée (5-3). Une nouvelle mise en jeu performante (3 services gagnants) aura mis Hoang à terre pour remporter la première manche. Derrière c’est la machine Monfils qui s’est mise en route. Avec un break d’entrée de deuxième set, il a remporté 5 jeux consécutifs entre les deux premières manches.

Si la domination du trentenaire français fut totale, le jeune tricolore a réussi à se libérer au fil du temps pour sa première sur le Central. Comme lors de son exploit au deuxième tour face à Fernando Verdasco, Antoine Hoang a pu régaler le public du Central, par son jeu offensif et ses somptueux amortis touchés avec finesse et précision. Des coups d’éclats intermittents qui ont trop peu pesé dans la rencontre face au déchet produit par son jeu offensif (54 fautes directs pour 22 coups gagnants) et une imprécision au service (9 double-fautes.)

Cependant, le public du court Philippe-Chatrier aura pu s’enflammer dans le deuxième set lorsque les deux joueurs ont disputé un point de folie : montés au filet, amortis en pagaille et un tweener de Monfils passé à deux doigts d’un coups gagnant spectaculaire.

S'il a bousculé celui qu'il regardait à l'époque devant sa télé en réussissant le break dans le début du troisième set, Hoang, à bout de force, a payé l'énergie laissé depuis le début du tournoi. "Je ne me sentais pas très bien avec la tension et la chaleur. J'ai fait appel au médecin car je percevais mal la balle, mes muscles tremblaient." a-t-il déclaré en conférence de presse.

Il devenait donc de plus en plus délicat de retourner les services de Gaël Monfils (9 aces, 31 points gagnés sur sa première balle) qui a donc logiquement plié la rencontre pour rejoindre les huitièmes de finale, comme en 2017.