Roland-Garros : Après 5h de jeu, Diego Schwartzman élimine Dominic Thiem et se qualifie pour les demi-finales

Publié le , modifié le

Auteur·e : France tv sport
Diego Schwartzman
Diego Schwartzman contre Norbert Gombos. | MaxPPP

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Diego Schwartzman a remporté un match monumental ce mardi soir sur le Central. Opposé au numéro 3 mondial Dominic Thiem, il a arraché sa qualification en cinq sets (7-6, 5-7, 6-7, 7-6, 6-2) pour les demi-finales de Roland-Garros. Un combat de 5h pour les deux joueurs qui ont offert un match décousu, mais atteignant, par séquences, des sommets d'intensité.

Il y aura peut-être un demi-finaliste sur une jambe vendredi. Diego Schwartzman s'est épuisé en venant à bout de Dominic Thiem en cinq sets ce mardi (7-6, 5-7, 6-7, 7-6, 6-2). L'Autrichien aura fini, dans le cinquième set, par payer l'enchaînement de deux marathons (le premier face à Gaston en huitièmes) en deux jours. Comme attendu, l'Argentin, finaliste à Rome et l'un des hommes les plus impressionnants depuis le 1er tour, n'a pas du tout fait de complexe face à Thiem, l'un des favoris pour le titre. Très à l'aise sur la terre lourde de  Roland-Garros cette année, il a poussé l'Autrichien dans ses retranchements, ramenant toutes ses accélérations dans le court. Ce fut un duel âpre, souvent décousu (18 breaks sur l'ensemble du match), parfois sublime d'intensité. Moins qualitatif et constant que le Thiem/Gaston des huitièmes, il restera assurément comme l'un des matchs du tournoi en termes de dramaturgie. 

à voir aussi Roland-Garros - Dominic Thiem : "Perdre contre un ami, cela fait un peu moins mal" Roland-Garros - Dominic Thiem : "Perdre contre un ami, cela fait un peu moins mal"

C'est le jeu de la patience qui a primé ce mardi. Diego Schwartzman a développé sa palette de coups, alternants des frappes longues de fond de court et des balles plus courtes, pour fatiguer l'Autrichien, déjà peu en forme pendant ce match. Dès le premier set, Dominic Thiem a été malmené par son rival, qui l'a même poussé jusqu'au tie-break. Mené 5-0 dans le jeu décisif, l'Autrichien n'a pu marquer qu'un point avant de céder 7-1 et de perdre la première manche.

Le combat aurait pu se calmer. Mais il s’est poursuivi dans le deuxième set. Après une petite baisse de régime permettant à Dominic Thiem de mener 3-1, l'Argentin a recollé au score avant de concéder le deuxième set. Cette fois, c'est Diego Schwartzman qui a été un peu étouffé par Dominic Thiem, commettant 22 fautes directes. La fatigue physique de Thiem s'est alors un peu plus vue. On a même aperçu Thiem grimacer, montrant des signes de souffrances. Les troisième et quatrième sets furent une copie presque identique aux deux premiers. Dans la 4e manche, d’abord devant puis derrière d’un break,  Thiem a remis les bouchées doubles quand il s’est retrouvé dos au mur, à 5-4, service à suivre pour Schwartzman. Sur une balle de set de l’Argentin, Thiem a probablement frappé l’un des coups du tournoi.

Son égalisation à 5-5 a ouvert une nouvelle séquence d’intensité folle jusqu’à la fin du tie-break. Thiem parvenait alors à décocher, on ne sait trop comment, des revers surpuissants le long de la ligne au bout d’un échange de vingt frappes. Suivi d’un coup de défense héroïque de Schwartzman pour, on ne sait trop comment, conclure un échange de 25 frappes. Au total, il y a eu 119 échanges de plus de neuf coups. 31% des points ont donc été des longs rallyes. Il n'était donc pas étonnant que les quatre première manches soient si longues. 

A l’horloge au début de la cinquième manche : 4h40. Allaient-ils continuer à cogner, cogner, cogner, jusqu’à l’épuisement ? Ou changeraient-ils de plan de jeu, vidés par les sets précédents ? Ils ont opté pour la bataille de fond de court, fidèles à leur identité. Seulement, cette fois, Dominic Thiem a manqué de carburant. Sans doute vidé par l’enchaînement des matchs marathons face à des défenseurs hors pair, il a lâché son service à 3-2, avant de totalement sombrer. Les derniers jeux ont été les plus rapides. Schwartzman a été le plus fort sur la longueur.

Même si Thiem ne remportera pas encore Roland-Garros et qu'il se fait sortir en quarts après deux finales consécutives, il aura marqué cette quinzaine de son sceau en étant acteur de deux de ses sommets. 

France tv sport francetvsport