Daria Kasatkina

Roland-Garros : L'épatante Daria Kasatkina sort Caroline Wozniacki

Publié le , modifié le

Elles avaient offert un superbe spectacle la veille, avant l'interruption de leur rencontre par la nuit, Daria Kasatkina et Caroline Wozniacki se retrouvaient ce lundi pour une place en quart de finale. Si Wozniacki, tête de série numéro 6, était une habituée des quarts de finale en Grand Chelem (10 au total), c'est la jeune pousse Kasatkina qui s'est imposée (7-6, 6-3). La Russe de 21 ans file vers son tout premier quart de finale en Grand Chelem et rejoint l'Américaine Sloane Stephens.

Kasatkina rend folle Wozniacki

21 ans ? Vraiment ? Daria Kasatkina est épatante. La Russe fait preuve d'une maturité déconcertante sur le court. Un regard imperturbable, un jeu varié à souhait et une intelligence tactique déconcertante pour une joueuse qui n'avait pas encore réussi à franchir la marche du huitième de finale en Grand Chelem.

Alizé Cornet la couvrait de louanges la semaine dernière dans notre Twitter Room. "C'est une fille incroyablement ouverte, hyper sympa et drôle", avait-elle déclaré. En plus de se faire une place sur le circuit, Daria Kasatkina se fait un nom à Roland-Garros. Battre la tête de série numéro 2 sur le court Philippe Chatrier est sûrement une étape clé dans sa jeune carrière.

Et le faire face à une Caroline Wozniacki qui n'avait pas lâché le moindre set depuis le début du tournoi, est d'autant plus impressionnant. Sloane Stephens est prévenue, son adversaire en quart de finale n'a rien d'une anonyme.

Quel passing de Kasatkina sur Wozniaki

Daria Kasatkina garde son sang froid

"Cela signifie beaucoup pour moi, puisque c'est mon premier quart de finale en Grand Chelem. Mais mieux vaut que je l'oublie, parce qu'il faut que je me prépare pour le prochain match."

Caroline Wozniacki analyse les raisons de sa défaite

"Toute surface lente lui convient. Elle essaie de ralentir le rythme et elle ne vous donne jamais deux fois la même balle. Elle essaie de ralentir le rythme et dès qu'elle a l'occasion, elle va faire une frappe foudroyante. Plus la surface est lente, mieux ça lui convient. Elle a un très bon toucher. Elle a de bons angles. Tout lui convient ! Elle jouait très près de la ligne et moi j'essayais de faire ce que j'ai pu, mais ce n'était pas suffisant aujourd'hui."

Andréa La Perna @A_LaPerna