Nicolas Mahut et Pierre-Hugues Herbert - Roland Garros 2018

Roland-Garros : Le défi d'Herbert et Mahut

Publié le , modifié le

Pierre-Hugues Herbert et Nicolas Mahut disputent cet après-midi la finale du tournoi de double homme face à Mate Pavic et Olivier Marach. En cas de victoire, le duo français pourrait être le troisième sacré Porte d'Auteuil dans la compétition, après Lecomte-Noah en 1984 et Benneteau - Roger-Vasselin en 2014. Mais entre l'interrogation sur l'état de Nicolas Mahut et une paire adverse en pleine bourre, c'est un défi qui attend les Tricolores.

La France sera peut-être sacrée lors de cette édition 2018 de Roland-Garros. A défaut d’atteindre un huitième de finale en simple, défait par John Isner, Pierre-Hugues Herbert s’est hissé en finale du double hommes, aux côtés de Nicolas Mahut. Mais leur parcours n’a pas été un fleuve tranquille : une bataille de plus de deux heures pour débuter la compétition (6-4, 3-6, 7-6[8]) et presqu’autant au 2e tour (7-5, (7-6 [8]). Le troisième match aura été sans encombre (6-4, 6-3). S'en est suivi un nouveau duel de deux heures, duquel les Français sont sortis vainqueurs (6-4, 7-6 [8]) pour se hisser dans le dernier carré. Et qui va entraîner une belle frayeur…

3e finale en Grand Chelem pour Pavic - Marach

Alors que la demi-finale avait débuté depuis 18 minutes, Pierre-Hugues Herbert envoie un coup droit sur l’oreille gauche de Nicolas Mahut. Le joueur de 36 ans tombe alors à terre, complètement sonné. Il lui faudra plusieurs minutes pour revenir sur le court Suzanne-Lenglen. « La balle m’est arrivée de derrière donc je l’ai pas vue et c’était assez soudain. Après, ça résonnait dans ma tête. J’avais le sentiment de n’entendre qu’un gros sifflement », expliquera-t-il après le match. Une rencontre vécue comme « un calvaire. J’ai cru à un moment que l’on n’allait pas pouvoir le finir. »

Finalement, la paire est venue à bout de Nikola Mektic et d’Alexander Peya en 1h34 (6-3, 6-4) : « J’ai serré les dents et cela m’a permis de bien jouer au tennis, même si les sensations n’étaient pas géniales. » Elles devront être de retour cet après-midi pour la finale car en face, c’est un sacré défi qui se présente : Mate Pavic Olivier Marach, qui sont tout simplement numéro 1 et numéro 2 mondiaux actuellement dans la discipline et vainqueurs du premier Grand Chelem de la saison, en Australie. Alors que le duo n’a été formé qu’en mars 2017, les joueurs de 37 et 24 ans vont déjà jouer leur 3e finale de Grand Chelem, sur six disputés. Finalement, c'est avec le statut d'outsider qu'Herbert et Mahut entreront sur le Philippe-Chatrier. Un véritable défi pour les Bleus, en quête d'un premier sacre sur l'ocre parisien.

Maxime Gil gil_maxime_34