Julien Benneteau victorieux
Julien Benneteau | AFP

Roland-Garros : l'aventure continue pour Benneteau

Publié le , modifié le

Le Français a totalement inversé la tendance. Mené d'un set la veille par l'Argentin Leonardo Mayer, Julien Benneteau s'est finalement imposé pour son premier tour en 2-6, 7-6, 6-2, 6-3 au terme d'une rencontre de 3h05.

De notre envoyée spéciale Chloé Joudrier

Porté ou dérangé par le public ? Les supporters étaient en tout cas au rendez-vous pour son dernier Roland-Garros et n’ont pas manqué d’être réactifs à chaque coup. Dès son entrée sur le court, Julien Benneteau a eu le droit à des encouragements dignes de ce nom - « T’es chez toi ici, il peut rien t’arriver ». Et ce, tout au long du match. Pourtant mal engagé pour cette reprise de match interrompu hier soir pour cause de pluie, le Français a su faire parler son expérience. Leonardo Mayer menant 6-2, 4-3, après 1h15 de jeu n’a pas pu lutter contre la machine Benneteau qui a fini par un break décisif : 6-2, 6-7, 2-6, 3-6.

10 aces pour le Français

La nuit semble lui avoir porté conseil. Le Français a recommencé cette rencontre en remportant les deux premiers points. Excellent pour la confiance qu’il semble avoir gardée tout au long du match. Le tricolore de 36 ans n’a alors pas cessé de pousser l’Argentin à la faute, lui envoyant des balles au font du terrain. Benneteau aurait pu craindre les services à vitesse éclair de Leonardo Mayer mais pas pour très longtemps. Il a su grappiller des points, sans perdurer dans cette technique. Benneteau n'a rien lâché et n'a pas hésité à renvoyer des balles à ras le filet et des services monstrueux. 10 aces contre 7 pour le Français. De son côté, l'Argentin de 31 ans enchaîne les fautes directes tandis que Benneteau reste propre dans son jeu. Le Français reste constant, alors que l’Argentin semble finir par s’excéder et enchaîner les fautes. Il ne semble pas pouvoir lutter face à l’expérience du Français.


Lire aussi : Jérémy Chardy vient à bout de Tomas Berdych en 5 sets


L'émotion de Benneteau après sa victoire

Le public en folie : un atout ? 

Si Benneteau était très démonstratif et n’hésitait pas à exprimer sa colère ou sa joie, l’Argentin est resté très discret et s'est contenté de serrer le poing. Mais le public Français semblait être très en forme sur le Court numéro 1. A tel point que l'Argentin a fini par demander au juge arbitre de faire taire les gens. Visiblement excédé par certains spectateurs qui tardaient à s'asseoir en plein dans son champ de vision, le Français n'a pas non plus hésité à demander le calme à plusieurs reprises. 

Comme il nous y a habitué, le Français a discuté de nombreux de points. Dans le quatrième et dernier set, une balle let de l’Argentin que l’arbitre n’a pas vue ne lui a pas plu. Mais il n'aura pas besoin de cela. Car il breake l'Argentin et fini sur un jeu blanc. Celui qu'il fallait pour faire exploser de joie les supporters et fondre en larmes au milieu du terrain. 

Pour son second match, rendez-vous demain pour le Français. Il affrontera un adversaire de taille, à priori blessé aux adducteurs : l'Argentin Juan Martin Del Potro

Un Benneteau survolté !

Chloé Joudrier