Roland-Garros : la sensation Burel, la déception Cornet, la confirmation Ferro... la 5e journée des Françaises

Publié le , modifié le

Auteur·e : Hugo Dupriez
Clara Burel
Clara Burel peut célébrer, elle se qualifie pour le troisième tour de Roland-Garros | STEPHANE ALLAMAN / DPPI via AFP

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Hugo Gaston et Caroline Garcia ne seront pas les seuls Français à accéder au troisième tour. Grâce à un match abouti, Clara Burel, jeune joueuse de 19 ans, rejoint la Lyonnaise aux portes de la deuxième semaine. Même résultat pour Fiona Ferro, vainqueur de la tête de série N.14, Elena Rybakina, après un match accroché. Hélas, Alizé Cornet n'est pas parvenue à rejoindre ses compatriotes au troisième tour, la Française pouvant nourrir bien des regrets.

Journée d'éclaircie pour le tennis français à Roland-Garros. Si Alizé Cornet, opposée à la Chinoise Shuai Zhang, n'est pas parvenue à se qualifier, la surprenante Clara Burel et la solide Fiona Ferro ont rejoint Caroline Garcia au troisième tour. Ainsi, la délégation tricolore peut légitimement espérer être représentée en deuxième semaine de Roland-Garros, une issue qui semblait compromise après les deux premiers tours. 

La reine Burel 

Si Clara Burel n'était encore qu'une anonyme aux yeux du grand public, ses résultats dans le Grand Chelem parisien risquent de faire entrer son nom dans la tête de nombreux Français. À 19 ans, la Rennaise a pris, avec autorité, sa revanche sur une joueuse qu'elle connait bien. En effet, il y a deux ans à Buenos Aires, Kaja Juvan l'avait privée d'un sacre aux Jeux Olympiques de la jeunesse. La Française attendait cette occasion pour pouvoir prendre sa revanche sur la Slovène. D'entrée, avec un état d'esprit conquérant, Burel dominait l'échange et faisait la course en tête. Mais, sur le court 14, le théâtre des désillusions pour bon nombre de joueurs français dans cette quinzaine, la Française cédait son break d'avance face à une Slovène qui n'en demandait pas tant. Au terme d'une première manche aux allures de marathon, Clara Burel l'emportait, après avoir sauvé deux balles de set, et filait vers le deuxième set avec le plein de confiance. 

à voir aussi Roland-Garros : Clara Burel, 19 ans, qualifiée pour le troisième tour Roland-Garros : Clara Burel, 19 ans, qualifiée pour le troisième tour

Et la confiance faisait cruellement défaut à son adversaire. Pourtant talentueuse, Kaja Juvan, lauréate de l'Orange Bowl en 2016, vacillait sous les coups droits dévastateurs de la Française, 27 coups gagnants sur l'ensemble de la partie. Irrésistible, Clara Burel se permettait même le luxe d'abandonner sa mise en jeu, alors qu'elle servait pour le gain de la partie, pour mieux finir dès le jeu suivant, sur l'engagement de Kaja Juvan. Score final, 7-6, 6-2, la Bretonne pouvait exulter, elle signait la plus belle victoire de sa carrière et prenait rendez-vous avec Shuai Zhang au troisième tour. Une occasion d'écrire un nouveau chapitre son aventure. 

Cornet peut s'en vouloir

Sur le court Simonne-Mathieu, Alizé Cornet a déçu. La Niçoise, qui avait une chance d'accéder au troisième tour, n'a pas réussi à tenir un niveau de jeu élevé sur l'ensemble du match qui l'opposait à Shuai Zhang. Il y a de quoi être déçu pour la Française qui a eu, plus d'une fois, l'occasion de prendre l'avantage et le contrôle de la rencontre, mais qui a péché par manque de réalisme au moment de convertir les opportunités. Au contraire de la Chinoise, clinique, qui n'a pas laissé passer sa chance. Dommage, tant la Française avait affiché un niveau de jeu séduisant contre sa compatriote Chloé Paquet au premier tour. Elle s'incline en deux manches (6-4, 7-6) et manque l'occasion d'affronter Clara Burel au troisième tour, regrettable. 

à voir aussi Roland-Garros : Alizé Cornet, courageuse mais trop brouillonne, éliminée au deuxième tour par Shuai Zhang Roland-Garros : Alizé Cornet, courageuse mais trop brouillonne, éliminée au deuxième tour par Shuai Zhang

Après le match, Cornet regrettait d'ailleurs son manque de constance. "J'ai fait beaucoup de fautes bêtes dans le premier set. C'est vrai que du coup je reste vraiment sur ma faim, j'ai l'impression d'avoir un peu loupé le coche." Avant de poster un tweet dans la soirée. 

Ferro sur son rocher

Tout sourire, Fiona Ferro atteint le troisième tour de Roland-Garros pour la première fois de sa carrière. La joueuse française prouve une nouvelle fois qu'elle est redoutable sur terre battue, 7 victoires consécutives sur ocre entre le tournoi de Palerme et Roland-Garros. Grâce à un jeu tourné vers l'offensive, 35 coups gagnants et 37 fautes directes, la native de Libremont, en Belgique, a pris le dessus sur Elena Rybakina, pourtant tête de série N.14, dans un combat long de plus de deux heures. Après un premier set maîtrisé, Ferro empochait une première manche méritée.
 

Fiona Ferro gagne le point et serre le poing
Fiona Ferro gagne le point et serre le poing © Martin Boissereau

Si Rybakina, qui se rappelait au bon souvenir de son statut de tête de série, empochait, fort logiquement, la deuxième manche, la Française, au mental, retrouvait son niveau du premier set dans la manche décisive. Suffisant pour lui offrir le match et son meilleur résultat Porte d'Auteuil. Au troisième tour, la Française croisera le fer avec la Roumaine Patricia Maria Tig, 59e joueuse mondiale au classement WTA. De quoi espérer poursuivre sa série de victoires sur terre battue et l'aventure Porte d'Auteuil jusqu'à la deuxième semaine, qu'elle n'a jamais connu dans un tournoi du Grand Chelem. 

à voir aussi Roland-Garros : au terme d'un long combat, Fiona Ferro rejoint Caroline Garcia et Clara Burel au troisième tour Roland-Garros : au terme d'un long combat, Fiona Ferro rejoint Caroline Garcia et Clara Burel au troisième tour