Diane Parry
Diane Parry a été surclassée par la Belge, Elise Mertens (N.20) en deux sets. | Christophe ARCHAMBAULT / AFP

Roland-Garros : la marche était trop haute pour Parry face à Mertens

Publié le , modifié le

Auteure de nombreuses fautes directes, Diane Parry n'a rien pu faire mercredi contre Elise Mertens au deuxième tour de Roland-Garros. Même si la jeune française s'est montrée plus accrocheuse dans la deuxième manche, elle s'est inclinée en un peu plus d'une heure de jeu (6-1, 6-3).

Les trois premiers jeux ont duré près de 25 minutes. Autant de minutes d'une bataille âpre durant laquelle les deux joueuses ont balayé le terrain, renvoyant les mines lâchées par leur adversaire. Mais voilà, dans les moments décisifs le revers à une main de Diane Parry s'est enrayé, son puissant coup droit s'est envolé loin de la ligne, permettant à Elise Mertens de prendre l'avantage (3-0).

Ces premiers échanges sont à l'image du duel qui s'est déroulé ce matin sur le court 14. La Française (16 ans), devenue la plus jeune tricolore à passer le premier tour de Roland Garros depuis Alizé Cornet en 2005, n'est pas parvenue à déborder le mur belge. Le 6-1 infligé au premier set par Elise Mertens est néanmoins un lourd tribut au regard de l'adversité proposé par Diane Parry en début de match.

Malgré un second set plus accroché durant lequel la gamine a tenté avec plus ou moins de réussite de bousculer Mertens à la volée, Parry a une nouvelle fois payé un lot de fautes directes au pire des moments (28 fautes contre 12). Des balles de break que la Belge a difficilement converti (4/13), mais a su défendre aisément sur ses mises en jeu privant de toute opportunité la Française (0 balle de break). 

"Je suis vraiment contente du tournoi que j'ai fait. J'en tire vraiment du positif. Ça va me servir pour la suite", s'est tout de même félicité la jeune française en conférence de presse d'après-match. Elle pourra se targuer d'avoir fait partie des trois joueuses tricolores ayant franchi le premier tour en 2019.