Roland-Garros : La jeunesse au pouvoir, Iga Swiatek rejoint Nadia Podoroska en demi-finale

Publié le , modifié le

Auteur·e : Hugo Dupriez
Iga Swiatek
Iga Swiatek serre le poing, elle vient de se qualifier pour les demi-finales de Roland-Garros. | AFP

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Au terme d'un match maîtrisé, Iga Swiatek se qualifie pour les demi-finales de Roland-Garros. La Polonaise de 19 ans a facilement disposé de l'Italienne Martina Trevisan en deux manches (6-3, 6-1) pour atteindre le dernier carré. La jeune femme affrontera jeudi l'Argentine Nadia Podoroska pour une place en finale du Grand Chelem parisien.

Cette édition de Roland-Garros comptera bien une finaliste inédite. Après une victoire impressionnante face à Simona Halep, qui était pour beaucoup la grande favorite du tournoi féminin, Iga Swiatek a réédité son exploit face à l’Italienne Martina Trevisan, issue des qualifications. Un match, hélas, disputé devant un public peu bruyant. Pas facile pour les deux femmes de jouer après le récital, long de plus de 5 heures, livré par Dominic Thiem et Diego Schwartzman

Un début poussif avant la démonstration

Bousculée sur le premier jeu du match, la jeune polonaise est breakée d’entrée par une Italienne surprenante à la relance. Mais, heureusement pour Swiatek, le filet est de son côté et lui permet de faire son retard, 5 jeux plus tard. Menée 3 jeux à 1, Iga Swiatek empoche 5 jeux consécutifs pour enlever la première manche (6-3). Et même 6 jeux de suite lorsque la Polonaise fait le break sur la première mise en jeu de l’Italienne dans le deuxième set. La série s’étendra même à 10 jeux avant un léger réveil de Martina Trevisan. Un sursaut d’orgueil inutile, ou presque, Swiatek gagnant les 3 jeux suivants pour remporter la manche (6-1) et le match.

En demi-finale, jeudi, Iga Swiatek rencontrera l’Argentine Nadia Podoroska, tombeuse de la tête de série N.3 Elina Svitolina, pour rejoindre la finale Porte d’Auteuil. La jeune femme de 19 ans pourrait devenir la première Polonaise finaliste d’un tournoi du Grand Chelem depuis Agnieszka Radwanska, à Wimbledon 2012. La naissance d’une future grande ?