Roland-Garros : la fin de la belle aventure de Fiona Ferro, dernière Française en lice éliminée par Kenin

Publié le , modifié le

De notre envoyé·e spécial·e Vincent Daheron
Fiona Ferro
Fiona Ferro a manqué la qualification pour son premier quart de finale en Grand Chelem. | AFP

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Dernière Française engagée dans ce Roland-Garros, Fiona Ferro a cédé en huitièmes de finale contre Sofia Kenin, mettant fin par la même occasion à sa formidable série de 18 victoires consécutives. Mais ce beau parcours cumulé à une reprise de la compétition en pleine forme peut être signe d'espoirs pour le futur de la jeune Niçoise de 23 ans.

Après avoir conclu le premier set sur le score de 6-2, en breakant à deux reprises Sofia Kenin, pourtant tête de série n°4, on pensait Fiona Ferro repartie pour un nouvel exploit dont elle a le secret. Pour son premier huitième de finale en Grand Chelem, la Niçoise n'a pas démérité contre la vainqueur de l'Open d'Australie en début d'année mais a dû se résoudre à déposer les armes en trois sets (2-6, 6-2, 6-1).

Fin de série après 18 victoires de suite

Mais en s'offrant une place parmi les huit dernières joueuses de ce Roland-Garros 2020, Fiona Ferro a montré qu'elle pouvait nourrir des espoirs pour le futur. Les Internationaux de France arrivaient à point nommé pour la Française, en pleine bourre depuis son retour à la compétition début juillet. Son confinement dans le sud, avec un court à disposition lui a été des plus bénéfiques, aussi bien mentalement que physiquement. Elle a en effet enchaîné pas moins de 18 victoires consécutives depuis sa reprise avant de tomber en 1h44 contre Sofia Kenin. "Je suis très déçue (que la série s'arrête). Je croyais en mes capacités de battre Sofia (Kenin), confiait Ferro après sa défaite. Mais c'était une très belle série avec surtout huit victoires de suite sur le circuit WTA." A la suite de ses victoires en France dans le Challenge Elite FFT de Nice puis celui de Cannes, Fiona Ferro a confirmé son retour en forme en empochant son deuxième tournoi sur le circuit WTA.

Son deuxième titre, donc, c'était à Palerme au début du mois d'août, là-aussi sur terre battue, une surface qu'elle apprécie particulièrement. Surtout, du premier Challenge Elite FFT à Nice jusqu'à ce lundi à Roland-Garros, Fiona Ferro a démontré qu'elle pouvait jouer dans la cour des grandes. Elle s'est imposée pèle-mêle contre Anett Kontaveit, 21e mondiale, Elena Rybakina, 18e mondiale, Alizé Cornet ou encore Kristina Mladenovic par deux fois. Prouvant ainsi sa nouvelle domination dans la hiérarchie du tennis féminin français. La native de Libramont, en Belgique, devrait gagner huit places au classement WTA pour se hisser au 41e rang mondial, juste devant sa compatriote Caroline Garcia, et devenir ainsi la numéro un Française. "Oui, c’est bien d’être numéro une Française mais à tout moment ça peut changer. On est quatre pratiquement au même classement", relativisait Ferro. Elle a d'ailleurs prouvé son rang sur cette édition 2020 en étant la dernière tricolore en lice chez les dames.

à voir aussi Roland-Garros : Fiona Ferro, dernière Française encore en lice, s'incline après avoir bousculé Sofia Kenin, tête de série numéro 4 Roland-Garros : Fiona Ferro, dernière Française encore en lice, s'incline après avoir bousculé Sofia Kenin, tête de série numéro 4

Pourtant, bien que dans une dynamique très positive, le Roland-Garros de Fiona Ferro se dessinait encore en pointillé à quelques semaines du début du tournoi à cause d'une blessure à une côte. "Deux, trois semaines avant Roland-Garros, je ne savais même pas si j'allais pouvoir jouer, confessait-elle en conférence de presse. Ma préparation n'a pas été optimale, je n'ai eu qu'une semaine et demie raquette en main à cause de ma blessure."

Et maintenant, c'est quoi la suite ?

Preuve s'il en était du changement drastique de Fiona Ferro avant et après le confinement, la Niçoise a battu au premier tour de Roland-Garros Heather Watson qui l'avait battue deux fois en début de saison. Rybakina ? Même histoire. La Française l'a éliminée au deuxième tour la semaine dernière alors que la Kazakh avait pris le dessus sur elle, à Saint-Petersbourg en février.

à voir aussi QUIZ. Roland-Garros : Connaissez-vous bien Fiona Ferro ? QUIZ. Roland-Garros : Connaissez-vous bien Fiona Ferro ?

Au-delà des regrets légitimes que peut fonder Fiona Ferro à la vue du tableau dégagé qui s'ouvrait devant elle en cas de victoire face à Kenin, ce Roland-Garros peut servir de déclic pour viser plus haut et répéter ce genre de performances. "Je ne sais pas si c'est vraiment un déclic, c'est plus ma progression qui suit son cours", a clamé, sûre d'elle, Fiona Ferro. "Ça va me donner beaucoup de confiance pour continuer. Mon objectif est de continuer à travailler, à évoluer et de revenir le plus vite possible sur ce genre de courts."

Le prochain Grand Chelem aura lieu en Australie au début de l'année 2021 mais d'ici là, la route est encore longue et dépeuplée de tournois sur le circuit WTA à cause de la Covid-19. "On n’a pas eu de tournois pendant longtemps, on a envie de faire des matches. C’est une situation délicate", regrettait la Niçoise. Elle retrouvera les terrains dans deux semaines à l'occasion du tournoi d'Ostrava, seul tournoi survivant en cette fin de saison tronquée. Pour viser un troisième titre en carrière ?

De notre envoyé·e spécial·e Vincent Daheron VinceDaheron