Johanna Konta face à Sloane Stephens, en quarts de finale à Roland-Garros, le 4 juin 2019
Johanna Konta face à Sloane Stephens, en quarts de finale à Roland-Garros, le 4 juin 2019 | AFP

Roland-Garros: Konta sort Stephens pour une première demie

Publié le , modifié le

Très en verve depuis le début de la saison sur terre battue, Johanna Kanta vient de confirmer qu'elle avait l'étoffe d'une grande en sortant Sloane Stephens en deux manches 6-1, 6-4. Pour une place en finale, elle affrontera dans le dernier carré soit la Tchèque Marketa Vondrousova, soit la Croate Petra Martic.

Finaliste l'an passé (défaite face à Simona Halep), Stephens n'a pas pesé lourd sur le Court Philippe-Chatrier. Avec son expérience en Grand Chelem, sa finale disputée ici-même en 2018, son titre à l'US Open, l'Américaine partait avec un avantage indéniable. Mais à l'entendre parler de son adversaire du jour, on pouvait déceler une petite appréhension. "C'est une joueuse complète, avec un jeu solide", décryptait-elle.

Il faut dire aussi que lors de leurs deux uniques confrontations pas plus tard que cette année, la Britannique a toujours eu le dernier mot. Leur dernier duel, au deuxième tour à Rome, Konta avait tout de même dû s'employer en trois sets avant d'avoir le dernier mot. Cette fois encore, dans un court Central loin d'être plein notamment en début de rencontre, la tête de série N.26 a rapidement pris l'ascendant.

Stephens en petite forme

Finaliste à Rabat ainsi qu'à Rome, la native de Sydney a étouffé son adversaire en faisant le break à 3-1, avant de s'envoler et conclure cette première manche 6-1. Très appliquée sur son service et bien plus libérée dans les échanges que l'Américaine qui semblait en petite forme, Konta a gardé le rythme dans le deuxième set, au point de breaker d'entrée.

à voir aussi Johanna Konta renaît sur terre, sa plus mauvaise surface Johanna Konta renaît sur terre, sa plus mauvaise surface

Stephens a bien tenté de s'accrocher, revenant à 2-3, avant de lâcher de nouveau prise. Aussi efficace sur son engagement (quatre jeux blancs d'affilée) que sur les coups droits Konta a enlevé ce deuxième set en 6-4 et logiquement décroché son ticket pour le dernier carré en 1h11.