Kei Nishikori

Roland-Garros : Kei Nishikori élimine Benoit Paire en 5 sets

Publié le , modifié le

Au terme d’un match riche en rebondissements et long de 5 sets, Kei Nishikori a eu le dernier mot sur Benoît Paire en 2 heures et 59 minutes de jeu (6-3, 2-6, 4-6, 6-2, 6-3). Débutant fort avant d’avoir un gros creux physique lors des 2e et 3e sets remportés par le Français, Nishikori a su se recentrer pour arracher une cinquième manche décisive et continuer sa route sur la terre battue parisienne.

Par notre envoyé spécial Léo Anselmetti

Benoit Paire n’est pas passé loin. Vainqueur en 4 sets de l’Espagnol Roberto Carballes Baena (76e) lors de son entrée à Roland-Garros, le Français n’est pas tombé sur un deuxième tour facile : un certain Kei Nishikori, classé 21e, et qu’il n’a jamais vaincu sur terre battue. L’avantage était également au Japonais lors des confrontations directes entre les deux hommes avec 3 victoires à 2. Après un premier set complètement dominé par Nishikori, Benoit Paire a bien cru accrocher le Japonais à son tableau de chasse sur terre battue en remportant les deux manches suivantes grâce à une belle puissance de frappe. Mais le 21e joueur mondial n'était pas de cet avis et a su se recentrer sur son tennis pour éliminer le Français en 5 sets et 2 heures 59 minutes de jeu (6-3, 2-6, 4-6, 6-2, 6-3) au terme d'un match très ouvert.

Des débuts compliqués...

Le tricolore Benoît Paire, 51e joueur mondial, a eu du mal à se mettre dans son match. Après avoir lâché la première manche malgré un début accroché, à l’image de ce point marathon magistralement conclut. Son manque de réussite lors des premiers services (33%) mêlé à de nombreuses fautes directes lui auront été fatal. Symbole de ce mauvais départ : une double-faute pour offrir le point du set à Kei Nishikori (6-3).

... Avant de monter en puissance

C’est sans s’énerver que Benoit Paire a entamé un deuxième set à ne pas perdre. Tout en maîtrise, il s’offre un break dès le premier jeu de service du Japonais, terminant par un énorme coup droit en fond de court qui laissait Nishikori sur place. Grâce à un tennis simple, sans fioritures, il se donnait même le luxe de s’octroyer un deuxième break pour mener 5-2. Sur son service, il terminait ce qu’il avait commencé après avoir sauvé une balle de débreak avec à un service à plus de 190 km/h. Une manche partout (6-3, 2-6).

Lors du 3e set, déterminant afin de prendre l’ascendant sur la suite du match, les deux hommes ont du mal à lâcher leurs coups. Variant le bon et le moins bon, aucun n’arrive à prendre l’avantage. Jusqu’à ce que le Français de 29 ans décide d’accélérer et de varier ses frappes pour breaker le Japonais avant de confirmer sur son service et ne jamais laisser d’ouverture au quart de finaliste de l’an dernier. C’est ainsi qu’à 5-4, sur son service, Benoît Paire ne laisse que des miettes à son adversaire du jour, avec trois services imparables pour conclure avant d’haranguer la foule du Chatrier.

Le réveil de Nishikori

Mais on ne frôle pas le Top 20 mondial pour rien. Après avoir remporté son premier jeu de service sans sourciller, Kei Nishikori breake Paire d’entrée, bien aidé par une nouvelle double-faute du Français, sa 6e du match. Avant de rapidement mener 4-1 puis de conclure ce 4e set 6-2 pour arracher une ultime manche. Avec un physique retrouvé, le Japonais a su faire déjouer Benoît Paire, qui a subi tout le set.

La tendance venait donc de s’inverser sur la terre battue du Philippe Chatrier. Kei Nishikori entame le 5e set par un jeu de service quasi-parfait. Mais Benoît Paire a des ressources. Avec deux balles de break contre lui lors du 4e jeu, le Français, qui commence à fatiguer, puise son énergie en interférant avec son public pour revenir à deux jeux partout. Sauf que Nishikori gardait le dessus, ne laissant pas passer une nouvelle occasion de faire le break, bien aidé par une nouvelle faute direct du Français (4-2).

Si près du but

Dos au mur, Benoit Paire avait absolument besoin de retrouver son coup droit des sets précédents pour rester dans la partie. Et c’est ce qu’il s’est passé. Mené 15-40, le Français a su lâcher les coups pour provoquer des fautes directes de son adversaire. Sauf que le tricolore n’a pas su faire le plus facile : confirmer son jeu de service. Breaké une nouvelle fois et mené 5-3, l’occasion était trop belle pour Nishikori, qui n’a pas tremblé face à l’irrégularité du Français, concluant la partie sur le score de 6-3, 2-6, 4-6, 6-2, 6-3 en 2 heures et 59 minutes de jeu .

Après le jeune Maxime Janvier, c’est le deuxième joueur français que Nishikori élimine sur cette édition de Roland-Garros. Au 3e tour, il rencontrera le vainqueur du match opposant un autre tricolore, Gilles Simon, au Britannique Sam Querrey, numéro 15 mondial.

Leo Anselmetti @LeoAnselmetti