Juan Martin Del potro

Roland-Garros : Juan Martin del Potro affrontera Nadal en demi-finale

Publié le , modifié le

L'Argentin 6e joueur mondial est venu à bout du Croate Marin Cilic après une rencontre interrompue hier soir par la pluie. Le demi finaliste de Roland-Garros en 2009 a battu la tête de série numéro 3 en 7-6, 5-7, 6-3, 7-5 après 3h51 de jeu.

De notre envoyée spéciale Chloé Joudrier

Ce mercredi soir, alors que la pluie ne laissait pas d’autre choix aux équipes de Guy Forget que de remettre les matches au lendemain, le suspense restait entier. Marin Cilic et Juan Martin del Potro tenaient un équilibre parfait : six jeux partout et cinq points partout dans le jeu décisif. Et la bataille a continué de plus belle ce jeudi midi sur le court Suzanne-Lenglen. Après 3h51 de jeu, l'Argentin 6e mondial s'est emparé de la victoire en 7-6, 5-7, 6-3, 7-5. En début de rencontre, les gradins n’étaient pas pleins. Mais l'ambiance était bien là. Faisant virevolter leurs drapeaux argentins, les fans du 6e joueur mondial n'ont pas hésité à user de leur voix pour encourager leur chouchou. Contrairement à la veille, le soleil était en tout cas bien présent ce jeudi midi. De quoi mettre un éventuel problème technique de côté et de faire de cette rencontre un match comme on les aime : avec du suspense et de la tension.

Juan Martin Del Potro élimine Marin Cilic !

Une rencontre au coude-à-coude

Car difficile de donner l'un ou l'autre vainqueur même après le premier set finalement remporté par l'Argentin. C'est donc bien une rencontre au coude-à-coude que nous ont offert les deux droitiers d'1m98. Car avec autant de similitudes entre eux, les deux joueurs savaient que chaque points compteraient. En témoignent les 19 aces grappillés par l'Argentin et les 18 par le Croate.

Pourtant, les deux champions, pas très agressifs dans leur tennis, avaient une attitude bien différente et très irrégulière sur le court. Marin Cilic est resté très actif sur le terrain, quitte à faire crisser ses chaussures et piétiner plus d'une fois sur le devant du court. Il n'a pas non plus hésité à monter au filet et à chercher les balles vicieuses de son adversaire qui n'a pas arrêté de jouer avec les lignes. Cilic a laissé sur place plusieurs fois Martin del Potro, beaucoup moins actif sur le court que son adversaire. De son côté, Juan Martin del Potro semble être parfois resté cloué au sol, très ancré dans l'ocre et visiblement moins disposé à occuper tout le terrain. Un problème aux adducteurs ? En tout état de cause, le joueur est resté fidèle à lui-même : nonchalant mais avec la dose d'agressivité nécessaire. 

Del Potro le sang chaud

Une hargne pour le moins visible qui l'a certainement poussé à s'énerver sur un spectateur ayant osé faire du bruit lors de son service. L'amenant même à s'approcher de lui à moins d'un mètre pour lui suggérer fortement de se taire. Un épisode qui aurait pu le déconcentrer. Et pourtant. Il semblerait que l'Argentin se soit une fois de plus servi de son mental et de son expérience pour convertir cet énervement dans son jeu et gagner sa place en demi-finale. Car c'est bien au mental que s'est jouée cette rencontre pendant laquelle n'a pas arrêté de raisonner au loin le cri de Rafael Nadal, jouant de son coté son quart de finale sur le court Suzanne Lenglen contre l'Argentin Diego Schwartzman, à quelques pas de là. C'est bien contre le roi de l'ocre que Juan Martin del Potro jouera sa demi-finale ce vendredi. Pas une mince affaire. 

Juan Martin Del Potro empoche le premier set face à Marin Cilic !

Chloé Joudrier