Roland-Garros : Inauguration musicale et vibrant hommage pour la première du Court Simonne-Mathieu

Publié le , modifié le

Auteur·e : Hugo Monier
Court Simonne-Mathieu
Le court Simonne-Mathieu | AFP

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Le court Simonne-Mathieu, nouveauté de Roland-Garros 2019, a vécu son inauguration pour la première journée du tournoi. Après la victoire de l'Espagnole Garbine Muguruza, le président de la fédération française de tennis Bernard Giudicelli a rendu hommage à Simonne Mathieu.

Simonne Mathieu est entrée un peu plus dans l’histoire de Roland-Garros. Vainqueure à deux reprises des Internationaux de France en 1938 et 1939, elle donne son nom au nouveau court inauguré cette année. "Ce stade de verre a du vaincre beaucoup de résistances, a rappelé Bernard Giudicelli en référence à l’opposition des riverains aux travaux. Pour tourner la page, il fallait trouver un nom. Avec Simonne-Mathieu vont passer nos valeurs : l’honneur, l’audace, l’amitié que nous léguons aux générations futures."

Mary Pierce et Françoise Dürr présentes

Le président de la Fédération française de tennis était accompagné de quatre personnalités de choix représentant les différentes facettes de la championne tricolore. Le général de corps d'armée Bruno Le Ray symbolisait son passé de résistante, son petit-fils Bertrand, sa vie de famille. Sa carrière sportive était représentée par Mary Pierce, gagnante en 2000, et Françoise Dürr, victorieuse en 1967 et disciple de Simonne Mathieu. Guidicelli a également rendu hommage à son fils, Maurice, grand artisan de la reconnaissance de Simonne Mathieu et décédé avant l'inauguration. La cérémonie s'est poursuivie par une composition musicale écrite pour l'occasion. 

Le discours de Bernard Giudicelli

Un cadre de rêve

Semi-enterré et équipé de 5000 sièges, le court promet de belles ambiances. Entouré par des serres, où plus de 500 espèces de plantes sont représentées, il offre un cadre unique dans un Roland-Garros habitué au béton et aux espaces étriqués. "C'est complètement autre chose, très naturel" commente Laura, 23 ans et habituée de la Porte d'Auteuil. Mais certaines plaintes se font déjà entendre. "C'est tout de même loin du reste, souligne Pierre, 43 ans. Et je ne comprends pas pourquoi ils n'ont pas mis un toit." Pas de quoi gâcher le plaisir des spectateurs. 

Pour le premier match de son histoire, le court Simonne-Mathieu a eu droit à une ancienne gagnante. L'Espagnole Garbine Muguruza, vainqueure en 2016 et demi-finaliste l'an dernier, a été bousculée par l'Américaine Taylor Townsend. "C’est un court très joli et avec le public c’est encore meilleur, a-t-elle commenté. La semaine dernière, j’ai passé deux ou trois jours ici, j'étais préparé pour y jouer." Elle reste à jamais la première gagnante d'un court dont l'histoire ne fait que commencer. 

L'hommage musical à Simonne-Mathieu