Roland-Garros : Iga Swiatek pulvérise Nadia Podoroska et se qualifie pour sa première finale de Grand Chelem

Publié le , modifié le

Auteur·e : Apolline Merle
Iga Swiatek
Iga Swiatek serre le poing, elle vient de se qualifier pour les demi-finales de Roland-Garros. | AFP

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Pour débuter les demi-finales, ce sont les outsiders du tableau féminin, Iga Swiatek et Nadia Podoroska, deux révélations de ce tournoi, qui ont ouvert le bal. La Polonaise de 19 ans n’a laissé aucun espoir à son adversaire et s'est ainsi qualifiée pour sa première finale en Grand chelem en un peu plus d'une heure de jeu (6-2, 6-1).

Ce fut un match à sens unique, et expéditif. On peut même se demander où compte s’arrêter Iga Swiatek tant elle impressionne dans ce Roland-Garros et massacre ses adversaires les unes après les autres. La Polonaise de 19 ans n’a fait qu’une bouchée de Nadia Podoroska, 131e mondiale et qui est devenue la première joueuse de l'ère Open et issue des qualifications à s’être qualifiée pour les demi-finales de Roland-Garros. Il lui aura fallu 1h10 de jeu et une seule balle de match pour se qualifier.  

D’entrée, Iga Swiatek a breaké son adversaire et a ensuite déroulé son jeu. La Polonaise n’a pas fait dans la dentelle. Elle a tout simplement étouffé Nadia Podoroska avec ses balles puissantes, longues et flirtant avec les lignes de fond de court. Trop rapide pour l’Argentine, Iga Swiatek l’a écœurée avec ses retours croisés, tels des gifles infligées. Le rythme était bien trop élevé pour Nadia Podoroska, qui a bien essayé de défendre mais qui était trop souvent en retard sous les coups surpuissants de son adversaire.

Car celle qui était aux commandes tout au long de la partie, c’était bien Iga Swiatek. En 35 minutes de jeu, la jeune joueuse avait déjà remporté la première manche, et sans aucune difficulté. Pour leur première confrontation, Nadia Podoroska a vite compris que le niveau était trop fort pour elle et que perturber cette joueuse imperturbable semblait hors de sa portée. Surtout, la Polonaise est montée en puissance. Si lors du premier set, elle a réalisé 10 coups gagnants (5 pour son adversaire), elle a accentué la pression avec 13 coups gagnants en dernière manche, contre un seul pour Nadia Podoroska.

Première polonaise finaliste depuis 1939

Pour sa deuxième participation à Roland-Garros, le parcours d’Iga Swiatek laisse sans voix. Arrivée en huitième de finale en 2019, la 54e mondiale est aujourd'hui en finale Porte d’Auteuil. En se qualifiant pour les demi-finales, elle était déjà devenue la deuxième femme polonaise à atteindre ce niveau de la compétition à Paris. La dernière avant elle était Jadwiga Jedrzejowska, finaliste en 1939. Au-delà de cet exploit, elle n’a aussi toujours pas perdu un seul set depuis le début de la compétition. La dernière femme à avoir soulevé le titre à Paris sans concéder un seul set n’est autre que Justine Henin en 2007. 

Juste après sa victoire, Iga Swiatek réalisait à peine sa performance. "Je ne pensais pas aller aussi loin, c’est un rêve qui se réalise aujourd’hui", a déclaré la jeune femme au micro de Fabrice Santoro. “J'ai voulu aborder ce match comme un match de premier tour, pour ne pas être trop stressée, et pouvoir être suffisamment agressive pour l'emporter”, a-t-elle poursuivi. 

à voir aussi QUIZ : Connaissez-vous bien Iga Swiatek ? QUIZ : Connaissez-vous bien Iga Swiatek ?

Joueuse sur tous les tableaux

Iga Swiatek attend maintenant de savoir contre qui elle jouera le titre samedi, Sofia Kenin, tête de série numéro 4 ou bien Petra Kvitova, tête de série numéro 7. Ce qui est sûr c'est que la Polonaise n'aura sûrement pas peur de se frotter à la gagnante de l'autre demi-finale, elle qui a déjà sorti Simona Halep, numéro 2 mondiale et ancienne vainqueure à Roland-Garros. Comme si cela ne suffisait pas, Iga Swiatek est aussi en demi-finale du double dame avec sa partenaire Nicole Melichar. Avant sa finale, qui aura lieu samedi, elle jouera donc sa demi en double. Pour peut-être réaliser un doublé ?

A l'issue de la quinzaine parisienne, Iga Swiatek est d’ores et déjà assurée de passer au 34e rang lundi et devrait atteindre le 24e rang en se qualifiant pour la finale. Si elle remporte le titre, elle entrera dans le Top 20 à la 17e place.