Roland-Garros : Humbert et Mladenovic déçoivent, Gasquet sans surprise, Ferro sauve l'honneur... la troisième journée des Français

Publié le , modifié le

Auteur·e : France tv sport
Kristina Mladenovic
Kristina Mladenovic très frustrée après son élimination au premier tour de Roland-Garros. | AFP

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Sale journée pour le tennis français. Deux de ses fers de lance dans ce Roland-Garros 2020 ont pris la porte dès le premier tour : Ugo Humbert contre Marc Polmans et Kristina Mladenovic contre Laura Siegemund. Richard Gasquet et Gilles Simon se sont logiquement inclinés face à Roberto Bautista Agut et Denis Shapovalov. Fiona Ferro a quelque peu redonné le sourire aux spectateurs français en se qualifiant pour le second tour. Fin de parcours et dernier match à Roland en revanche pour Pauline Parmentier.

Suite aux éliminations précoces de Gaël Monfils et d'Adrian Mannarino lundi, on attendait Ugo Humbert pour sauver l'honneur chez les hommes. Mais l'un des grands espoirs du tennis français et particulièrement en forme ces dernières semaines, n'a pas trouver de solutions face à l'Australien et lucky loser Marc Polmans (122e). Si le 38e mondial s'est battu pour retourner l'issue de ce match, il a toutefois cédé face à l'agressivité de son adversaire (6-2, 6-2, 3-6, 6-3). Malgré ses bons résultats à Rome et Hambourg, Ugo Humbert a vacillé ce mardi et a dû tirer un trait sur cette édition 2020 de Roland-Garros, sa deuxième participation au tournoi. "Je suis très déçu d'arrêter si tôt dans un tournoi qui me tient particulièrement à coeur, confessait-il après coup. Cette défaite fait mal." Il n'est d'ailleurs pour l'heure jamais parvenu à passer le premier tour Porte d'Auteuil. Mais l'avenir lui appartient toujours.

à voir aussi Roland-Garros : Ugo Humbert, espoir français, s'incline dès le premier tour Roland-Garros : Ugo Humbert, espoir français, s'incline dès le premier tour

Après une erreur d'arbitrage, Mladenovic s'est effondrée

Kristina Mladenovic n'a pas relevé les espoirs français en ce mardi maussade pour les Tricolores en s'inclinant en deux sets contre l'Allemande Laura Siegemund : 7-5, 6-3. Pourtant bien lancée, "Kiki" menait 5-1 et aurait dû empocher la première manche sans une erreur flagrante de l'arbitre. Siegemund a ensuite gagné les jeux suivants pour mener un set à zéro. Un seul break a suffi dans la manche suivante pour l'Allemande. En douze participations à Roland-Garros, c'est la sixième fois que Kristina Mladenovic chute d'entrée.

à voir aussi Roland-Garros : Kristina Mladenovic chute dès le premier tour contre Laura Siegemund Roland-Garros : Kristina Mladenovic chute dès le premier tour contre Laura Siegemund

Ce n'était globalement pas la journée des Françaises, puisque Pauline Parmentier a dit au revoir au tableau féminin et à Roland-Garros pour de bon. La Tricolore, qui disputait son dernier tournoi Porte d'Auteuil avant de prendre sa retraite, n'a rien pu faire contre la Russe Veronika Kudermetova (6-2, 6-3). Un au revoir émouvant pour la Nordiste de 34 ans, après 16 éditions disputées. 

à voir aussi Roland-Garros : Pauline Parmentier a joué le dernier match de sa carrière à Roland-Garros Roland-Garros : Pauline Parmentier a joué le dernier match de sa carrière à Roland-Garros

Pour son premier tournoi du Grand Chelem, l'invité Harold Mayot n'a pas démérité mais s'est tout de même incliné en trois sets contre l'Espagnol Alejandro Davidovich Fokina : 7-6, 6-3, 7-5. Le premier set cédé au tie-break aurait éventuellement pu changer l'issue du match mais Mayot était trop tendre pour espérer sortir le 70e joueur mondial.

Ferro bonne nouvelle de la journée

Un peu de sourire dans cette triste journée pour les Français. La jeune Fiona Ferro (23 ans) s'est qualifiée au second tour pour la deuxième fois en six participations. Ferro s'est défaite de la Britannique Heather Watson en deux sets : 7-6, 6-4. Watson, 56e joueuse mondiale, avait pourtant breaké la première dans le premier set mais Ferro a pris le meilleur dans le tie-break. Fiona Ferro affrontera la tête de série numéro 14 au prochain tour, la Kazakh Elena Rybakina. Ce sera la deuxième confrontation entre les deux joueuses après celle à Saint-Petersbourg en février qui avait tourné à l'avantage de Rybakina.

On pensait tenir la vraie bonne surprise de cette journée avec Quentin Halys contre l'Américain et 96e mondial Marcos Giron. Défait dans le premier set, le natif de Bondy a renversé le cours de la partie pour remporter les deux manches suivantes avant que Giron n'égalise à deux manches partout. En début de manche décisive, Quentin Halys, 202e mondial, a concédé un double-break de débours (3-0) mais n'a pas abdiqué pour autant, s'offrant même une balle de match à 6-5 sur le service adverse. Il s'est finalement incliné en cinq sets : 7-5, 3-6, 6-7, 7-5, 8-6. Halys a raté une jolie occasion de rejoindre le deuxième tour d'un Grand Chelem pour la première fois depuis le Roland-Garros 2016.

Gasquet et Simon sans surprise

Gilles Simon, sans doute poussé par l'atmosphère particulière du Chatrier, a livré un match courageux face à Denis Shapovalov (CAN, N.9) sur le court Philippe-Chatrier. Non seulement a-t-il mené 5-2 dans le deuxième set avant de se faire rattraper, mais en plus il s'est permis d'enlever la troisième manche à l'un des joueurs en vue de l'automne. S'il a fini par rendre les armes en quatre sets, Simon peut être satisfait de sa prestation.

Richard Gasquet peut l'être aussi, dans une certaine mesure. Il a montré l'étendue de sa palette lors d'un premier set époustouflant. Il y a mené 5-2 avant de voir l'Espagnol lui revenur dessus, puis de perdre la manche au tie-break. Les deux dernières manches ont été à sens unique pour Agut.

De son côté, Grégoire Barrère n'a rien pu faire face à Grigor Dimitrov, tête de série numéro 18 (6-3, 6-2, 6-2). Chez les femmes, Harmony Tan n'a pas pu faire grand chose face aux grands coups de Daria Kasatkina (RUS).

à voir aussi Un espoir douché, un champion intraitable, une Française "volée"... ce qu'il faut retenir de la 3e journée Un espoir douché, un champion intraitable, une Française "volée"... ce qu'il faut retenir de la 3e journée
France tv sport francetvsport