Roland-Garros à huis clos ? "Il vaut mieux annuler" estime Leconte

Publié le , modifié le

Auteur·e : AFP
Henri Leconte, finaliste de Roland en 1988, estime que l'édition 2020 doit être annulée si elle est jouée sans public
Henri Leconte, finaliste de Roland en 1988, estime que l'édition 2020 doit être annulée si elle est jouée sans public | Philippe HUGUEN / AFP

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

L'édition 2020 du tournoi de Roland-Garros doit se dérouler du 20 septembre au 4 octobre prochain, décalée en raison de l'épidémie de Covid-19. Des doutes existent encore sur la possibilité d'accueillir du public à cette période de l'année, en raison de la peur d'une nouvelle vague de contamination. Pour Henri Leconte, finaliste malheureux en 1988 à Roland-Garros, le tournoi ne doit pas se dérouler à huis clos. "Il vaut mieux l'annuler", a ainsi déclaré l'ancien tennisman sur la chaîne L'Équipe, qui milite pour repartir sur de nouvelles bases en 2021.

Henri Leconte, finaliste de Roland-Garros en 1988, a estimé mercredi qu'il valait mieux "annuler" le tournoi du Grand Chelem, reporté en septembre pour cause de coronavirus, que de le disputer à huis clos, un scénario envisagé par la Fédération française de tennis (FFT). "Je pense que faire Roland-Garros à huis clos, ça n'a aucun intérêt. Un intérêt pour qui ? Pour les partenaires, certainement pas", a affirmé sur la chaîne L'Équipe l'ancien champion français, vainqueur de l'épreuve en double en 1984 avec Yannick Noah.

à voir aussi Yannick Noah "sceptique" sur la tenue de Roland-Garros en septembre Yannick Noah "sceptique" sur la tenue de Roland-Garros en septembre

"Repartir pour 2021 avec une vraie saison"

"Pour les joueurs, ça va être difficile à gérer. C'est surtout une décision politique, la Fédération espère que dans quelques mois, on pourra peut-être jouer (dans des conditions normales, ndlr) Roland-Garros (...) Mais le jouer à huis clos, non. Pour moi il vaut mieux annuler et repartir pour 2021 avec une vraie saison", a-t-il poursuivi.

à voir aussi Roland-Garros : la fédération française n'exclut pas un tournoi à huis clos Roland-Garros : la fédération française n'exclut pas un tournoi à huis clos

Dans une récente interview au Journal du dimanche, le président de la FFT, Bernard Giudicelli, n'a pas exclu que Roland-Garros, reporté au 20 septembre en raison de la pandémie, puisse se dérouler à huis clos. "On n'écarte aucune option. Ce serait se perdre en conjectures d'en privilégier une tant le manque de visibilité est réel", a déclaré M. Giudicelli. "Mais l'organiser à huis clos permettrait de faire tourner une partie du modèle économique, les droits télés et le partenariat. Ce n'est pas à négliger", a analysé le patron du tennis français.

AFP