Roland-Garros : Gaël Monfils n'a rien pu faire face à la machine Dominic Thiem, il n'y a plus de Français en lice

Publié le , modifié le

Auteur·e : Emilien Diaz
Gael Monfils
Gael Monfils | AFP

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Il n’avait pas les armes pour lutter. Dernier Français en lice dans le tableau masculin après l’élimination de Benoît Paire plus tôt dans la journée, Gaël Monfils est tombé sur bien plus fort que lui, ce lundi, en huitième de finale. Il a été logiquement battu par Dominic Thiem, finaliste sortant et 4e joueur mondial, en trois sets (6-4, 6-4, 6-2) et 1h50 de jeu. L’Autrichien tentera de rallier le dernier carré de la Porte d'Auteuil pour la quatrième fois de suite face au Russe Karen Kachanov, tombeur d l’Argentin Juan-Martin Del Potro.

Gaël Monfils était bien loin du compte. Dernier représentant français en huitième de finale à Roland-Garros, le demi-finaliste de l’édition 2008 a pu voir ce qui le séparait des tours meilleurs mondiaux ce lundi, sur le court Philippe-Chatrier. Face à Dominic Thiem, 4e joueur mondial et finaliste Porte d’Auteuil l’an dernier, le Parisien a défendu tout le match, et n’a jamais été capable de prendre le jeu à son compte. Il s’incline logiquement en trois manches face à l’Autrichien (6-4, 6-4, 6-2), qui mène désormais 5 matches à rien dans leurs confrontations. 

Séduisant lors de ses trois premiers matches du tournoi, Gaël Monfils pouvait légitimement nourrir des ambitions dans sa partie de tableau. Le Français s’était d’ailleurs montré convaincu d’avoir les armes pour lutter contre Dominic Thiem, "Au niveau du jeu, à partir du moment où je reste avec une belle agressivité et une grosse envie, il n'y aura pas de problème" expliquait le 17e joueur mondial il y a deux jours. Seulement voilà, un fossé immense sépare la parole de ses actes, et Monfils n’a jamais appliqué la recette qui semblait être la sienne pour ce match de gala, le plus important de sa saison jusque-là. 

Monfils s'est obstiné, et a déjoué

Alors qu’il aurait dû prendre son adversaire à la gorge d’entrée, le Parisien a débuté la rencontre de la pire des manières possibles. Un jeu blanc sur son service avec deux doubles-fautes et Monfils était déjà mené 2-0. Une entame désastreuse, qui s’est poursuivie avec un nouveau break de l’Autrichien à 4-0. On se demandait alors bien comment le Français allait pouvoir trouver des solutions dans ce match. 

Poussé par le public du court central, venu en nombre l’encourager, le Français a sorti la tête de l’eau, et s’est remis dans le sens de la marche. Il a enchaîné trois jeux d’affilée pour revenir à 5-4, mais a finalement cédé la première manche (6-4), après avoir commis bien trop de fautes directes (14). Le sursaut d’orgueil semblait tout de même enclenché, d’autant que le 17e joueur mondial a retrouvé sa première balle en début de seconde manche. Il faut dire qu’avec seulement 50% de premières jusque-là, il eût été difficile d’être plus maladroit.

Plus en jambes et surtout plus précis, Gaël Monfils n’a toutefois jamais maîtrisé les échanges dans ce set. Le Français s’est contenté de subir les assauts d’un Dominic Thiem exceptionnel de puissance et de rapidité. Comme lors de son dernier match face à Pablo Cuevas - où il avait lâché un set en route - l’Autrichien a usé de son coup droit dévastateur pour faire mal à son adversaire, et le pousser à la faute. Une tactique payante, puisque le 4e mondial a breaké le Français au pire des moments (5-4), s’offrant une opportunité de servir pour le gain de la deuxième manche. 

Thiem a rendez-vous avec Kachanov

Pour la première fois depuis bien longtemps, on a alors senti un Gaël Monfils usé, presque résigné. L'énorme point réussi par Dominic Thiem à 1-1 dans le troisième set a probablement anéanti les derniers espoirs du tricolore. Sur un énième amorti tenté en fond de court - symbole de l'obstination du Français dans ses tentatives infructueuses de varier son jeu - le vainqueur des tournois d'Indian Wells et de Barcelone est allé chercher en défense une volée qui semblait intouchable. D'un tweener venu d'ailleurs, le numéro 4 mondial a fait lever tout le public. Le point du tournoi, sans aucun doute. 

Breaké une nouvelle fois à 2-1, Monfils a tout tenté pour revenir dans ce troisième set, mais n'est jamais parvenu à avancer dans le court. En face, la variation des coups et la précision de l'Autrichien (27 coups  gagnants, 13/20 au filet) lui ont fait très mal. Et Thiem a logiquement conclu cette partie après 1h50 sur un jeu de service impeccable. 

à voir aussi Gaël Monfils a essayé d'être sage, ça ne lui a pas réussi Gaël Monfils a essayé d'être sage, ça ne lui a pas réussi

Pour la quatrième fois de suite, le natif de Wiener Neustadt tentera de rallier le dernier carré de la Porte d'Auteuil, où il retrouvera Karen Kachanov, tombeur de Juan-Martin Del Potro. De son côté, Monfils perd tout espoir de retrouver les quarts de finale à domicile. Il ne les a plus atteint depuis 2014, et une défaite face à Andy Murray. Stan Wawrinka, Roger Federer (qui s'affronteront mardi) et donc Dominic Thiem lui ont à chaque fois barré la route. Il y avait encore deux Français engagés ce matin à Roland, il n'y en a désormais plus aucun.