Roland-Garros : Gaël Monfils éliminé dès le premier tour par le Kazakh Alexander Bublik

Publié le , modifié le

De notre envoyé·e spécial·e Vincent Daheron
Gaël Monfils
Gaël Monfils | AFP

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Français le mieux classé dans ce Roland-Garros, Gaël Monfils a été éliminé dès son entrée en lice dans cette édition 2020. Il s'est incliné en quatre sets face au Kazakh Alexander Bublik : 6-4, 7-5, 3-6, 6-3. C'est une grosse désillusion pour la tête de série numéro 8 et plus largement pour les espoirs français sur ce Roland-Garros 2020.

L’une des meilleures chances françaises dans ce Roland-Garros 2020 est déjà éliminée. Tête de série numéro 8 et demi-finaliste en 2008, Gaël Monfils a mis fin à ses espoirs de réitérer son bon parcours de l’année dernière Porte d’Auteuil, où il avait rejoint les huitièmes de finale. Ce lundi, sur un court Suzanne-Lenglen à peine réchauffé par quelques timides applaudissements, Monfils a découvert le talent du jeune (23 ans) et impétueux Kazakh, Alexander Bublik. A ses dépens. Il s'est incliné en quatre sets : 6-4, 7-5, 3-6, 6-3.

La troisième manche remportée par Gaël Monfils (6-3), n’aura été qu’un mirage, une chimère. Celle d’espérer renverser une rencontre mal embarquée. En effet, mené deux sets à rien, le Français était dos au mur.

Scénario quasi-identique dans les deux premières manches

C’est pourtant lui qui avait pris le meilleur départ dans chacun des deux premiers sets en breakant rapidement son adversaire. Dans la première manche, Gaël Monfils prenait ainsi le service d’Alexander Bublik dès le deuxième jeu (2-0). Mais le Kazakh s’est réveillé, en gagnant les deux jeux suivants sur le service de Monfils. De 3-0, Gaël Monfils est passé derrière : 3-5. Sur sa mise en jeu, Bublik n’avait plus qu’à récolter le premier set (6-4) sur un nouvel amorti dont il a, si ce n’est abusé, beaucoup usé.

Le scénario était peu ou prou le même dans la manche suivante. Gaël Monfils pensait avoir fait l’essentiel en breakant au 6e jeu (4-2). Mais une nouvelle fois, Alexander Bublik revenait dans la partie. Sauf que dans ce deuxième set, le Parisien s’est approché encore un peu plus du gain de la manche contrairement au premier set. Il a servi pour le gain de la manche à 5-4, bénéficié d’une balle de set mais a finalement perdu son service sur une double-faute, la troisième dans ce jeu. Le train était passé. Bublik gagnait les deux jeux suivants et empochait par la même occasion la deuxième manche.

à voir aussi Roland-Garros : Un Rafael Nadal sérieux et appliqué se qualifie pour le 2e tour Roland-Garros : Un Rafael Nadal sérieux et appliqué se qualifie pour le 2e tour

Un tableau pourtant largement abordable

Dans le quatrième et finalement dernier set, Alexander Bublik n’a eu besoin que d’un break pour s’envoler vers le chemin de la victoire et du deuxième tour. Ce deuxième tour, Monfils n’y participera pas pour la première fois depuis 2005, son premier Roland-Garros. L’occasion était pourtant belle de rejoindre a minima les huitièmes de finale tant le tableau est dégagé : Lorenzo Sanego au deuxième tour puis le vainqueur de Radu Albot-Taylor Fritz ensuite. C’est le Kazakh Alexander Bublik qui en profitera, lui qui n’a jamais dépassé le troisième tour d’un Grand Chelem. C’était en 2019 à l’US Open.

à voir aussi Six heures et cinq minutes : deuxième match le plus long à Roland-Garros entre Moutet et Giustino Six heures et cinq minutes : deuxième match le plus long à Roland-Garros entre Moutet et Giustino
De notre envoyé·e spécial·e Vincent Daheron VinceDaheron