Roland-Garros : Fiona Ferro, dernière Française encore en lice, s'incline après avoir bousculé Sofia Kenin, tête de série numéro 4

Publié le , modifié le

Auteur·e : Apolline Merle
Fiona Ferro
Fiona Ferro. | STEPHANE ALLAMAN / DPPI via AFP

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

On a cru jusqu'au bout au dénouement heureux pour Fiona Ferro. Mais la Française qui a poussé son adversaire du jour, Sofia Kenin, tête de série numéro 4, dans ses retranchements n'a pas réussi à conclure dans ce match décousu. Elle s'arrête ainsi en huitième de finale (2-6, 6-2, 6-1), après une belle semaine à Roland-Garros.

Fiona Ferro peut avoir des regrets, elle qui avait très bien commencé son match. Agressive et à l’initiative, elle a varié son jeu, en alternant les balles longues, les arrondies telles des cloches bien liftées pour se donner du temps dans les replacements et les coups plus courts, comme les amortis. Un éventail de gestes qui a bien mis en difficulté l'Américaine. Et la Tricolore n'a pas eu peur de prendre des risques, de tenter des choses, avec en prime de belles réussites au filet (80% dans le premier set). Une variété de jeu qui lui a donc permis d'imposer son rythme dans la première partie du match. Un démarrage facilité aussi par une mise en route ralentie de la part de Sofia Kenin

Une Sofia Kenin crispée

Dès les premiers jeux, l'Américaine n'a d'ailleurs pas semblé si sereine que cela, en poussant à de nombreuses reprises des cris d'encouragements. Kenin, qui a gagné son premier tournoi du Grand Chelem en début d'année à l'Open d'Australie, a eu du mal à rentrer dans son match. Dans le quatrième jeu de la première manche (à 1-2), la numéro 6 mondiale a échappé deux doubles fautes puis a perdu le point qui a suivi après un amorti très bien senti de Fiona Ferro. Un jeu totalement raté qui a permis à la jeune joueuse tricolore de débreaker et de recoller au score. L'Américaine s'est énervée, au point de faire tomber sa raquette au sol. La Française a aligné ensuite les quatre jeux suivants avant de sombrer dans le deuxième set. 

L'Américaine s'est en effet ressaisie dans la deuxième manche, plus régulière et plus offensive, alors que Fiona Ferro, elle, décrochait petit à petit. La Française n'arrivait plus à réaliser ses coups droits ravageurs. Menée 5-2, Fiona Ferro n'était donc plus en mesure de rattraper son retard et a concédé le deuxième set 6-2. L'entame de la troisième manche a même été encore plus difficile que la précédente. Fiona Ferron, rapidement menée 4-0, semblé perdre le fil et n'avait plus la tête dans la partie. Après un jeu sauvé par la Française, la chute était rude pour Fiona Ferro qui lâchait 6-1 dans la dernière manche. Avec seulement quatre coups gagnants, elle a tout simplement perdu ses moyens quand Sofia Kenin a repris du poil de la tête, avec au compteur 17 coups gagnants. 

Une fin de Grand chelem dans le cœur du public

A l'image d'Hugo Gaston dimanche, Fiona Ferro a elle aussi su conquérir le cœur des Français. Dès son entrée sur le terrain, le public a répondu présent et l'a encouragée dans son combat. Il est certain que le public français s'est trouvé deux nouveaux chouchous pendant cette quinzaine. Des émotions intenses ont été partagées entre le public et ses deux joueurs qui on su faire vibrer les spectateurs et téléspectateurs partout en France. Après avoir réalisé son meilleur Roland-Garros de sa carrière, il est certain que les Français suivront attentivement ses prochains exploits...

à voir aussi Hugo Gaston : est-ce la relève du tennis français ? Hugo Gaston : est-ce la relève du tennis français ?