Roger Federer
Roger Federer | AFP

Roland-Garros: Federer, Venus Williams, Tsitsipas, le programme à ne pas rater du dimanche 26 mai

Publié le , modifié le

La 1re journée des Internationaux de France de Roland-Garros sera de tout premier plan, ce dimanche 26 mai 2019. Les organisateurs ont en effet placé le retour de Roger Federer, après trois ans d'absence, le match-phare de la journée. Cela ne sera pas le seul à être très attendu.

Le match à suivre: Lorenzo Sonego (ITA) - Roger Federer (SUI/N.3) 

Court Philippe-Chatrier en 3e match

Ce n'est pas la plus belle affiche, mais c'est sans nul doute le début de tournoi le plus attendu. Après trois années d'absence, Roger Federer va de nouveau fouler la terre battue parisienne. A 37 ans, le Suisse arrive sans pression de résultat puisqu'il n'a pas de points en jeu, lui qui avait fait l'impasse sur la saison sur terre battue ces deux dernières saisons. En revanche, la pression populaire sera bien là. Vainqueur en 2009, le 3e mondial affronte l'Italien Lorenzo Sonego, 73e à l'ATP. Un vrai terrien de 24 ans à prendre au sérieux, lui qui avait atteint les quarts de finale à Marrakech comme à Monte-Carlo après être sorti des qualifications, en faisant notamment tomber le Russe Khachanov, alors 12e mondial. C'est sa 1re participation au tableau final à Paris.

 

Le choc à suivre: Venus Williams (USA) - Elina Svitolina (UKR/N.9)

Court Simonne-Mathieu en 3e match

Quatorze années d'écart entre Elina Svitolina (24 ans) et Venus Williams (38 ans). C'est bien simple, lorsque l'Américaine a disputé son premier Roland-Garros, l'Ukrainienne avait même pas 3 ans. Aujourd'hui 9e mondiale, la compagne de Gaël Monfils a atteint le 3e rang mondial en 2017, et n'a plus quitté le Top 10 depuis deux ans. Quart de finaliste à Paris en 2015 et 2017, elle défie une ancienne N.1 mondiale, finaliste une seule fois sur la terre battue parisienne (2002), mais qui reste sur une élimination d'entrée l'année passée. C'est un énorme choc entre deux prétendantes à la deuxième semaine. Elles se sont déjà affrontées à deux reprises, avec une victoire pour Svitolina (2017) à Toronto sur dur, et un succès de Williams (2015) sur la terre de Rome. Cette saison, la tête de série N.9 n'a pas gagné un seul match sur terre (en deux tournois). La 52e mondiale a atteint les 8e de finale à Rome, le seul tournoi qu'elle a disputé sur cette surface.

Le duel franco-français à suivre: Fiona Ferro (FRA) - Kristina Mladenovic (FRA)

Court Suzanne-Lenglen en 3e match

C'est le seul affrontement franco-français de ce 1er tour des Internationaux de France. Chez les femmes comme chez les hommes. Une rareté. Fiona Ferro et Kristina Mladenovic se connaissent bien pour être équipières en équipe de France de Fed Cup. Elles se sont également affrontées sur le circuit, pour la première et seule fois à Rome cette année avec une victoire de l'ânée (7-6, 6-2). C'est une opposition entre deux filles engagées dans une dynamique très positive. A 22 ans, pour sa 5e participation à Roland-Garros (elle avait passé le 1er tour pour la 1re fois en 2018), Fiona Ferro vient en effet de battre la 16e mondiale, Qiang Wang, en trois manches à Strasbourg cette semaine, et elle avait atteint les demi-finales à Lugano. Depuis qu'elle est entraînée par Sascha Bajin, Kristina Mladenovic revit. Sur terre, elle a atteint les quarts de finale à Istanbul, le 2e tour à Madrid après être sortie des qualifications ce qui a été aussi le cas à Rome pour aller jusqu'en quarts de finale en battant Barty (9e mondiale) et Caroline Garcia. L'ancienne quart de finaliste à Paris (2017) sait que son adversaire ne reculera pas contre elle.

Le jeune à suivre: Stefanos Tsitsipas (GRE/N.6) - Maximilian Marterer (ALL)

Court Philippe-Chatrier en 2e match

A 20 ans, Stefanos Tsitsipas est le meilleur joueur de la Next Gen. Parmi les moins de 21 ans, personne n'est mieux classé que lui. 6e mondial à l'ATP, il s'est forgé cette année un statut d'outsider dangereux sur terre battue. Vainqueur à Estoril, mais surtout finaliste à Madrid en battant Zverev puis sa majesté Nadal, le seul membre du Top 5 qui manquait à son palmarès, puis demi-finaliste à Rome en battant son idole Federer comme il l'avait déjà fait en début de saison en Australie, le Grec s'affirme. Pour son 3e Roland-Garros dans le tableau final, il fait son entrée en lice contre Maximilan Marterer, 23 ans, 110e mondial. Méfiance avec ce grand joueur de 1.91m: il avait atteint les 8e de finale ici l'an dernier en battant notamment un autre membre de la Next Gen, Denis Shapovalov (alors 25e mondial) au 2e tour.

Le "vieux" à suivre: Nicolas Mahut (FRA) - Marco Cecchinato (ITA/N.16)

Court Simonne-Mathieu en 2e match

En 2018, Nicolas Mahut a soulevé le trophée de Roland-Garros en remportant le double avec Pierre-Hugues Herbert pour la première fois de sa carrière. A 37 ans, pour son 18e Roland-Garros qui pourrait être son dernier (il a d'ailleurs reçu une wild-card pour entrer dans le tableau final, le 253e mondial va défier a révélation de l'année dernière: Marco Cecchinato. Souvenez-vous, l'Italien, alors 72e mondial, avait atteint les demi-finales du tournoi parisien en sortant notamment coup sur coup Carreno Busta (11e), Goffin (9e) et surtout Novak Djokovic dans un match incroyable, avant de tomber contre Thiem. Depuis octobre dernier, le joueur de 26 ans s'est installé dans le Top 20. Mais hormis sa victoire à Buenos Aires, il n'a pas réalisé de grandes performances cette année sur terre.