Roger Federer tombeur de son compatriote Stan Wawrinka en quarts de finale de Roland-Garros, le 4 juin 2019
Roger Federer tombeur de son compatriote Stan Wawrinka en quarts de finale de Roland-Garros, le 4 juin 2019 | AFP

Roland-Garros : Federer en demies, tout était écrit

Publié le , modifié le

Il l’a fait. Après 3h34 de jeu et une interruption à cause de la pluie mêlée à l’orage, Roger Federer (N.3) a écarté son compatriote et grand ami Stan Wawrinka (N.8) en quatre sets au terme d’un match d’une intensité incroyable durant lequel les deux Suisses ont proposé aux spectateurs du Lenglen un niveau de jeu éblouissant (7-6, 4-6, 7-6, 6-4).

Rafael Nadal, invité du plateau de France télévisions aux côtés de Nelson Monfort, scrute, casquette blanche vissée sur la tête et en se mordillant le bout des doigts, avec attention un écran. Sous ses yeux, le Suisse Roger Federer est à deux points du match. Deux points d'une demi-finale entre le Majorquin et le Bâlois, aussi espérée qu'inattendue pour le numéro 3 mondial, qui assurait avant la quinzaine "ne pas savoir à quoi [s]'attendre en terme de résultats". Alors que le Suisse arrache finalement la victoire sur une énième volée, l'Espagnol ne peut masquer sa joie. Ravi de retrouver celui qu'il a régulièrement martyrisé Porte d'Auteuil.

Si je suis revenu à Roland, c'est peut-être aussi pour rejouer Rafa.

Non loin, sous les hourra nourris du court Suzanne Lenglen juste récompense de la formidable prestation des deux Suisses passés, "Rodger" répond sans le savoir à l'enthousiasme de son futur adversaire au micro de Cédric Pioline. "Le prochain adversaire, il est correct. Il sait jouer sur terre malheureusement", glisse-t-il malicieux avant d'ajouter "Si je suis revenu sur terre, c'est peut-être aussi pour rejouer Rafa".

Federer vs Nadal, l'appel du destin

Des retrouvailles que Roger s'est offert en dominant celui qui l'avait fait tomber dès les quarts de finales en 2015 avant qu'il ne disparaisse des courts parisiens jusqu'à ce cru 2019. Stan Wawrinka alors en état de grâce avait même remporté le tournoi face à Novak Djokovic.

La bataille fut rude face à un Wawrinka qui a encore impressionné par sa capacité à écarter les balles de break de son adversaire, Roger a dû patienter par deux fois jusqu’au tie-break pour faire la différence dans le premier et troisième set. Impressionnant dans la diagonale de revers où il fera déjouer de nombreuses fois Federer et alors que ce dernier multipliait les fautes directes, Wawrinka est parvenu à s’adjuger la seconde manche. Cela n’a pas suffi pour renverser le maître, qui s’est offert le break au meilleur moment lors de l’ultime quatrième manche (4-4).

Au final, Roger Federer a renversé le dernier joueur qui l'avait battu sur l'ocre de Roland, pour retrouver son ami et bourreau, difficile de trouver meilleur clin d’œil du destin.

Retour sur les moments forts de Federer-Wawrinka