Retour réussi à Roland-Garros pour Roger Federer.
Retour réussi à Roland-Garros pour Roger Federer. | AFP

Roland-Garros : Federer réussit son grand retour face à Sonego

Publié le , modifié le

Pour son grand retour à Roland-Garros après quatre ans d’absence, Roger Federer s’est facilement qualifié dimanche pour le deuxième tour en dominant l’Italien Lorenzo Sonego, 73e mondial, en trois sets (6-2, 6-4, 6-4). Serein et appliqué, le Suisse a rassuré le public parisien sur son niveau de jeu. Au tour suivant, il affrontera Oscar Otte, 145e mondial, tombeur de Malek Jaziri.

« Ca va trop vite Roger ! ». Dimanche, pour son grand retour à Roland-Garros après quatre ans d’absence, Roger Federer a ravi les spectateurs, qui souhaitaient faire durer le plaisir de voir à nouveau évoluer le Suisse sur le Central pour la première fois depuis 2015, et son élimination face à Stanislas Wawrinka.

Opposé à Lorenzo Sonego, 73 mondial, Federer a réussi son retour avec la plus grande sérénité au écartant l’Italien au premier tour 6-2, 6-4, 6-4. Devant un public totalement acquis à sa cause, le vainqueur de l’édition 2009 a rassuré sur son état physique, mais a surtout régalé face à un adversaire modeste mais performant cette année avec un quart de finale à Marrakech et à Monte-Carlo.

Sonego, une révolte de quelques jeux

Irrésistible dans le premier set face à un Italien sans solutions (6-3), le Bâlois a ensuite connu sa seule période de troubles quand Sonego s’est révolté dans le deuxième set, breakant même à 3-2 sur la première double-faute de l’Helvète. 

Passé le stress inhérent à un tel match, l’Italien s’est libéré pour bousculer le Suisse en prenant confiance. Mais Federer a pu compter sur une première balle toujours fulgurante (83 % de points gagnés sur première balle) pour casser sa dynamique (6-4).

Un deuxième tour abordable

Avec deux sets d’avance, Federer a ensuite pu contrôler un adversaire qui a néanmoins su se mettre au niveau dans la troisième manche. "J'étais crispé au début. Heureusement ça s’est pas vu. Le public m’a soutenu, merci beaucoup pour ça. C'est un plaisir de jouer dans un nouveau stade. Au début du premier et du deuxième set, le double break m'a permis de relâcher les nerfs. J’ai pu relâcher mon jeu en jouant vers l’avant. Sonego est fort, c'était un bon test pour commencer.", a lâché le Suisse à la sortie.

à voir aussi Roger Federer : J'ai manqué au public, moi aussi ça m'a beaucoup manqué" Roger Federer : J'ai manqué au public, moi aussi ça m'a beaucoup manqué"

Aussi "fort" soit-il, Sonego n’a jamais pu bousculer le plan de jeu et le retour sur la terre battue parisienne de l’homme aux 20 Grand Chelems, pour le bonheur d’un Central qui ne demande qu’à vibrer à nouveau pour le Suisse. Ce sera au prochain tour face au lucky-loser Oscar Otte, 145e mondial, tombeur de Malek Jaziri.