Novak Djokovic
Novak Djokovic | GABRIEL BOUYS / AFP

Roland-Garros : Djokovic-Agassi, première gagnante

Publié le , modifié le

Novak Djokovic a remporté son premier match Porte d’Auteuil en 2h27 et trois sets (6-3, 6-2, 6-4) contre Marcel Granollers. Une prestation solide quoique pas totalement aboutie, mais une première réussie pour le tenant du titre et le nouveau duo qu’il forme avec son conseiller très spécial, Andre Agassi, observateur discret dans les tribunes.

Novak Djokovic n’a pas (encore ?) retrouvé son niveau de la première moitié de 2016 mais il a bien entamé son 13e Roland-Garros et son 50e tournoi du Grand Chelem consécutif en écartant en trois manches un Espagnol spécialiste de la terre ocre. Marcel Granollers n’est certes pas aussi dangereux qu’Albert Ramos-Vinolas ou Roberto Bautista Agut mais l’ex 19e mondial, qui pointe aujourd’hui au 77e rang à 31 ans, conserve de beaux restes.

Fautes directes et flamboyances

Il a fait passer un bon test au sextuple lauréat de Melbourne en l’obligeant à batailler sur de nombreux échanges notamment lors des deux premiers sets. Après un premier acte solide (6-3 avec 10 coups gagnants à 4), le Serbe a souffert pour conclure la deuxième manche, Granollers remportant un jeu long d’un quart d’heure pour sauver la mise à 3-5 avant d’abdiquer (6-4). Bis repetita en début de troisième set où Djokovic devait s’employer pour garder son break d’avance avant de finalement mieux gérer la fin de match.

A 2-1, 30-15 pour le Belgradois, le Central a réservé une ovation aux deux hommes qui ont offert un point splendide au public, un long échange ponctué d’un amorti du numéro 2 mondial et d’un passing de revers subtil de son rival ibère dont la balle contournait le filet pour retomber à l’intérieur du court. A l’initiative du Slave, les deux hommes s’échangèrent une franche accolade saluée par les spectateurs, heureux d’assister un beau combat.

"Tous les jours sont spéciaux avec Agassi"

Avec 67% de premiers services et huit balles de break converties sur vingt (contre 4/10 à son adversaire), Novak Djokovic a globalement dominé son sujet sans que tout ne soir parfait. Andre Agassi a pu observer ce qui allait et ce qu’il faudra travailler dans l’optique de faire du champion serbe le premier à gagner (au moins) deux fois chaque Majeur. La montée en puissance devra vite s’effectuer car quelques clients attendent Djokovic dans ce dernier quart de tableau : Pouille, Thiem ou Goffin avant d’éventuelles retrouvailles avec Nadal en demi-finales.

Interrogé par Cédric Pioline après son match au sujet de l’apport d’Agassi à son team, Novak Djokovic a répondu en français : "Il est déjà parti, a-t-il d'abord constaté en regardant son box. J’ai eu l’opportunité de travailler avec lui et j’ai saisi l’occasion. Tous les jours d’entraînement sont spéciaux avec lui". Et de poursuivre au micro de Nelson Monfort à sa sortie du court : "Je ne suis pas un outsider parce que j’ai gagné l’an dernier mais je ne suis pas non plus le favori car Rafa (Nadal) joue bien en ce moment". Le tout avec le sourire. Le grand Djoko n’est peut-être plus très loin.