Alizé Cornet
Alizé Cornet a passé avec autorité le deuxième tour de Roland-Garros 2017 | MUSTAFA YALCIN / ANADOLU AGENCY

Roland-Garros - Cornet: « Très heureuse d'être en deuxième semaine ! »

Publié le , modifié le

Alizé Cornet s'est qualifiée, ce samedi, pour les 8e de finale de Roland-Garros en battant Agnieszka Radwanska (N.9). Avant cela, les deux femmes s'étaient déjà rencontrées à 8 reprises et la Polonaise restait sur 4 victoires consécutives. Cet ascendant psychologique indéniable n'a pas empêché la Niçoise de « produire du bon tennis » et de l'emporter. Forcément, la joie était au bout de la rencontre.

Comment vous êtes-vous sentie après votre victoire ?

Alizé Cornet : « Je suis très heureuse après cette victoire. Beaucoup d'émotions se sont emparées de moi. Beaucoup d'émotions positives, beaucoup de soulagement. J'ai bien joué aujourd'hui, j'étais très stressée avant le match et même pendant le match. J'avais le sentiment que je pouvais m'imposer aujourd'hui et lorsque vous avez cette sensation, il faut être concentrée du premier au dernier point. C'est ce que j'ai fait. Je suis donc très heureuse d'être en deuxième semaine ».

Comment avez-vous préparé ce match face à Agnieszka Radwanska ?

A.C. : « Je me suis préparée comme pour les autres matchs. En utilisant plus d'amorties aujourd'hui, puisque j'avais vu sur son match d'avant qu’elle ne se déplaçait pas aussi bien qu’avant sa blessure et effectivement cela a très bien marché. J'ai eu du succès sur ce court. Tout s'est bien mis en place. J'étais très tendue avant le match, mais au final j’ai bien géré. J'ai vraiment tenu mon plan de jeu jusqu'au et, quand je suis vraiment concentrée sur ce que je fais, j'arrive à produire du bon tennis malgré ce flot d'émotions qui arrivent parfois.

En l’absence de Serena Williams, Victoria Azarenka et Maria Sharapova, pensez-vous que c'est une bonne occasion pour aller loin et peut-être remporter le tournoi ?

A.C. : « Vous savez, il y a beaucoup, beaucoup de très bonnes joueuses. Même si les noms que vous avez évoqués ne sont pas là, ce n'est pas facile de remporter un Grand Chelem. Lorsque vous voyez le tableau, vous vous dites qu’il est très ouvert, je l'admets. Mais il faut remporter 7 matchs contre des joueuses excellentes. Moi, c'est match après-match. Je ne regarde pas trop l'avenir ».