Roland-Garros : Caroline Garcia a totalement perdu ses moyens face à Elina Svitolina

Publié le , modifié le

Auteur·e : Apolline Merle
Caroline Garcia
Caroline Garcia | MARTIN BUREAU / AFP

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Malgré quelques belles initiatives, Caroline Garcia s’est inclinée sèchement face à l’Ukrainienne Elina Svitolina (6-1,6-3) en une petite heure de jeu. La Française, trop crispée, a bien facilité la vie de la numéro 5 mondiale, en lui donnant trop de points sur des fautes directes. Son aventure prend donc fin en huitième de finale. Elle n’égalera pas son parcours de 2017 où elle avait atteint les quarts de finale.

Le début du match a mal commencé pour Caroline Garcia. La Française, menée 3-0 d'entrée, a fait beaucoup de fautes et aucun coup gagnant. Trop crispée, elle n’a pas réussi à déployer son jeu d’attaquante, qui avait fait la différence lors de son match précédent face à la Belge Elise Mertens (20e). Sur l’ensemble de la première manche, la Française a fait 18 fautes directes contre 6 pour son adversaire. En moins de 30 minutes, l’Ukrainienne avait déjà remporté le premier set 6-1. Et le compteur a continué de dérouler en faveur de la numéro 5 mondiale et tête de série numéro 3. 

Énervée par ses fautes directes trop récurrentes, la Française a montré quelques signes de frustration, mais n’a pas pour autant réussi à renverser la tendance. Et Caroline Garcia peut être frustrée.  Malgré quelques bonnes attaques, elle a toujours été la première à lâcher dans l’échange face à une Elina Svitolina, solide, presque imperturbable. Serait-ce la peur de gagner ? Peut-être. Mais ce manque de régularité face à cette Top 5 lui a été fatal. Fatal oui, car la Française a tellement donné de points à l'Ukrainienne en fautes directes (34 fautes directes pour Garcia, contre 14 pour Svitolina) que celle-ci n'a même pas eu besoin de réaliser de coups gagnants pour s'imposer (seulement 10 sur l'ensemble du match). 

Elina Svitolina déroule

Tout au long du match, Elina Svitolina a déroulé sa partition d'une main de maître, sans jamais trembler, ni être inquiétée. Malgré un public  100% derrière, Caroline Garcia peut s'en vouloir d'avoir été trop tendue et crispée, car le jeu qu'elle a produit vendredi face à Elise Mertens aurait pu au moins perturber l'Ukrainienne, au mieux lui permettre de s'imposer. Au prochain tour, Elina Svitolina retrouvera Nadia Podoroska, 131e mondiale, qui réalise pour son premier Roland-Garros, un très beau parcours. 

Après l'élimination de Clara Burel samedi et Caroline Garcia ce dimanche, il ne reste donc plus que Fiona Ferro pour représenter les chances tricolores dans le tableau féminin. La Française jouera lundi face à Sofia Kénin.