Roland-Garros : Ashleigh Barty tient son rang face à Sofia Kenin et verra les quarts de finale

Publié le , modifié le

Auteur·e : Emilien Diaz
Ashleigh Barty
Ashleigh Barty | AFP

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

L’Australienne Ashleigh Barty, 8e joueuse mondiale, s’est qualifiée ce lundi pour les quarts de finale de Roland-Garros. Elle a dominé difficilement la jeune américaine Sofia Kenin, tombeuse de Serena Williams au tour précédent, en trois manches (6-3, 3-6, 6-0) et 1h30 de jeu. Pour son cinquième match de la quinzaine, Barty retrouvera une quatrième joueuse américaine, puisque c'est Madison Keys, qualifiée aux dépens de Katerina Siniakova, qui se présente désormais sur sa route. Alors, c'est Barty pour durer ?

Après l’Open d’Australie en janvier, Ashleigh Barty retrouve les quarts de finale d’un tournoi du Grand Chelem. L’Australienne, 8e joueuse mondiale, a mis fin au rêve de Sofia Kenin ce lundi, en dominant la jeune américaine de 20 ans en trois sets (6-3, 3-6, 6-0) et 1h30 de jeu. Surprise de cette édition, celle qui avait fait tombé Bianca Andreescu et surtout Serena Williams aux tours précédents peut quitter la Porte d’Auteuil la tête haute. Elle n’avait jamais gagné le moindre match à Paris avant cela. 

Aux Etats-Unis, on ne va pas aimer Ashleigh Barty. Après Jessica Pegula et Danielle Collins aux premier et deuxième tours, c'est une troisième joueuse américaine qui a subi la loi de la tête de série numéro 8 ce lundi, sur le court Philippe-Chatrier. Dominée dans le premier set, où elle a été breakée d'entrée, Sofia Kenin a bien tenté de revenir dans la partie en s'adjugeant la deuxième manche avec brio, mais a finalement craqué dans un dernier acte à sens unique. 

Deuxième 1/4 en Grand Chelem pour Barty

Alors qu'elle n'avait pas concédé le moindre set jusque-là, Barty a vacillé face à la ténacité, et la puissance de l'Américaine de 20 ans. Eblouissante face à Serena Williams il y a deux jours, Sofia Kenin a su rebondir après un début de match où ses trop nombreuses fautes directes lui ont été fatales (6-3). L'Américaine a breaké rapidement dans le deuxième set pour mener 3-0, et écrire le scénario inverse de la première manche. Mise en difficulté sur son service à 5-3, elle a su trouvé les ressources pour assurer sa première balle et revenir au score (3-6). 

Piquée au vif par celle qu'elle avait facilement dominée en quart de finale de la Fed Cup en janvier, Ashleigh Barty a décidé d'accélérer dans le troisième set. L'Australienne a pu s'appuyer sur un service dévastateur (11 aces au total) pour faire mal à son adversaire, moins bien physiquement. Fragile sur son service, la 35e joueuse mondiale est tout à coup apparue bien moins fringante. Elle a craqué une fois, puis deux, puis trois, et finalement concédé une bulle assez sévère (6-0).

Surprise de cette édition, Kenin peut tout de même se satisfaire d'avoir réalisé à Paris le meilleur tournoi de sa jeune carrière, prometteuse. De son côté, Ashleigh Barty a su tenir son rang malgré quelques frayeurs, et s'offre un deuxième quart de finale en Grand Chelem après Melbourne 2019. Elle retrouvera une autre américaine au prochain tour, dans un duel qui s'annonce passionnant face à Madison Keys