Ashleigh Barty, vainqueur de Roland-Garros 2019, simple Dames
Barty a outrageusement dominé Vondrousova pour remporter son premier titre du Grand Chelem. | Corinne Dubreuil / FFT

Roland-Garros : Barty remporte l'édition 2019 de Roland-Garros

Publié le , modifié le

Dans un court Philippe Chatrier à l’ambiance feutrée où les spectateurs ont été témoins d’un match à sens unique rythmé par de nombreuses fautes directes, l’Australienne Ashleigh Barty a décroché son premier Grand Chelem. Elle a dominé sa jeune adversaire Marketa Vondrousova (19 ans) en deux petits sets (6-1, 6-3) et 1h10 de jeu.

Retour sur la victoire de Barty

Il n’y a pas eu match. Ashleigh Barty n'a pas encore pris sa tête dans ses mains, sonnée, groggy de bonheur alors qu'elle vient de remporter son premier Grand Chelem, que certains spectateurs laissent échapper leur frustration. "Du coup, elle est demain la finale?" Une remarque glissée dans un sourire quelques minutes avant la fin du match qui révèle l'évidence que fut cette finale, la première dans un Grand Chelem pour les deux joueuses.  

En deux sets rapidement expédiés (6-1, 6-3) et 1h10 de jeu, la tête de série n°8 s'est offerte l'édition 2019 de Roland-Garros face à Marketa Vondrousova. La future numéro 2 mondiale a été si rapide qu'elle a pris de court les spectateurs du Philippe Chatrier. Sous leurs lunettes de soleil et leurs doudounes, mélange cocasse, mais passage obligé face à la météo si capricieuse de cette fin de quinzaine, le court central n'a pas eu le temps de s'emballer. 

Vondrousova prise à son propre jeu

Barty menait 4-0 en moins d'un quart-d'heure. Vondrousova, tête baissée, épaules en avant, semblait déjà hors du coup. Paralysée par l'enjeu, elle multipliait les fautes directes (12) tandis que son apathie irriguait l'ensemble des travées qui ne s'attendait pas à une telle entrée. Il faudra patienter jusqu'à l'unique dé-break de la Tchèque (4-1) pour que se fassent entendre de premiers timides applaudissements.

Baladée par le coup droit puissant de Barty, fixée par son slice revers, acculée sur son service, la Vondrousova a bien tenté de varier son jeu pour renverser la tendance. Sans succès. La Tchèque qui a fait de l’amorti une de ses grandes forces pendant ce tournoi en a amorcé plusieurs. Pas assez tueurs, ni assez surprenants pour déstabiliser Barty qui sanctionnait immédiatement ces initiatives en déposant plusieurs balles le long de la ligne de fond de court. Pire, l'Australienne lui cassait les jambes et le moral en concluant ses quelques tentatives d'amortis. Moins d’une demi-heure après les premières estocades Barty remportait déjà la première manche.

Dans les pas de Margaret Court

Si le duel s’est équilibré par la suite, l’Australienne n’a pas tremblé. Après le gain d’entrée de la mise en jeu de son adversaire, Barty s’est attachée à sauver les siennes. Suffisant pour s'offrir son premier titre du Grand Chelem et rejoindre une légende du tennis, Australienne elle aussi : Margaret Court, dernière Aussie à s'être imposée sur l'ocre de la Porte d'Auteuil en 1973.

Une performance d'autant plus grande qu'Ashleigh Barty (23 ans) n'avait arraché avant cette édition que deux petits matches à Roland-Garros en 2013 et 2018. Renversante.