Roland-Garros : Alexander Zverev vient à bout de Dusan Lasovic au 3e tour après un nouveau marathon

Publié le , modifié le

Auteur·e : Emilien Diaz
Alexander Zverev
Alexander Zverev | AFP

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

À croire qu'il aime se compliquer la vie. Après une entrée en matière plus que poussive face à John Millman - victoire en 5 sets - puis un match bien maîtrisé face à Mikael Ymer, Alexander Zverev a vécu un nouveau marathon, ce samedi, au troisième tour. Alors qu'il menait deux manches à rien face à Dusan Lajovic, le numéro 5 mondial a eu besoin de 5 sets pour se défaire du Serbe, très accrocheur. Il s'impose finalement (6-4, 6-2, 4-6, 1-6, 6-2) après un combat de 3h03 de jeu. Cette victoire permet à l’Allemand de rallier les huitièmes de finale de Roland-Garros pour la deuxième fois de sa carrière Il affrontera l'Italien Fabio Fognini, tombeur de Roberto Bautista-Agut dans le même temps.

Pas franchement serein, Alexander Zverev. Alors qu’il s’était montré à son avantage au deuxième tour face au Suédois Mikael Ymer, le numéro 5 mondial a eu toutes les peines du monde à se défaire du Serbe Dusan Lajovic, ce samedi, au 3e tour. Alors qu’il menait deux manches à rien, l’Allemand a dû s’employer pour s’imposer en 5 sets (6-4, 6-2, 4-6, 1-6, 6-2). Un scénario qui n’est pas sans rappeler son match inaugural face à l’Australien John Millman, où il avait déjà vu son adversaire lui remonter deux sets, avant de finalement l'emporter. 

Il faut bien le reconnaître, on a rapidement senti que cette rencontre face à Dusan Lajovic - récent finaliste du Masters 1000 de Monte-Carlo - ne serait pas une partie de plaisir pour Alexander Zverev. Pas franchement convaincant sur terre battue cette saison - exception faite de sa victoire à Genève la semaine dernière - le cinquième joueur mondial a très mal débuté la rencontre, avant se ressaisir. Rapidement breaké par le Serbe dans la première manche, il s’est systématiquement retrouvé en difficulté sur sa mise en jeu, contraint d’effacer plusieurs balles de double break. À 4-2 sur son service, l’Allemand avait déjà commis 12 fautes directes et 4 double fautes, beaucoup trop pour espérer inquiéter son adversaire.

Zverev a failli tout gâcher

Après quelques ajustements, le natif d'Hambourg a commencé à jouer moins loin de sa ligne et à prendre davantage d'initiatives dans ce match. Un premier débreak pour revenir à 4-4, puis un nouveau à 5-4 et l'Allemand s'en est finalement bien sorti dans le premier set, qu'il a remporté 6-4. Face à un Lajovic alors bien loin de son niveau de jeu de l'entame, Zverev a appliqué la même recette dans la seconde manche, où le Serbe n'a quasiment pas existé (6-2). 

Seulement voilà, comme lors de son premier tour face à John Millman, "Sascha" a décidé qu'il ne gagnerait pas ce match tout de suite, laissant son adversaire revenir dans la partie de façon assez improbable. Convaincu de pouvoir faire déjouer son adversaire, le Serbe s'est appuyé sur une première balle solide (70% de réussite) pour faire reculer un Zverev, qui de son côté, s'est remis à multiplier les fautes directes (55 au total dans ce match). Assez logiquement, Lajovic s'est offert le troisième set (6-4).

Le 35e joueur mondial a alors continué d'agresser l'Allemand, breaké d'entrée dans le quatrième set. "Tout le monde dit que j’ai une année difficile, je suis numéro 5 mondial et Top 10 à la race. Ce n’est donc pas si mal pour être tout à fait honnête" avait dit Zverev après sa victoire face à Ymer. Seulement voilà, le niveau de jeu affiché par le joueur de 22 ans dans la quatrième manche n'avait pas grand chose à voir avec celui d'un top 5 mondial. Et le match a alors semblé tourner en la faveur de Lajovic, revenu au score assez logiquement (6-1 dans le 4e set). 

Heureusement pour lui, Alexander Zverev s'est remis la tête à l'endroit dans le cinquième set. Avec des très bons services (18 aces au total), le géant d'1m98 a relancé la machine, en multipliant les montées au filet. Un choix payant, puisque ce changement de tactique a déstabilisé celui qui s'était offert les scalp de Dominic Thiem, Daniil Medvedev et David Goffin à Monte-Carlo. 

L'Allemand a breaké au bon moment dans cette 5e manche et a pu finir le travail au bout de 3h03 d'un combat qu'il semblait maîtrisé pleinement. Le voilà qui retrouve les huitièmes de finale à Roland. Il aura fort à faire au prochain tour puisque c'est l'Italien Fabio Fognini, séduisant face à Bautista Agut, qui se dresse désormais sur sa route.