Roland Garros 2019 : Madison Keys file en quarts sans trembler

Publié le , modifié le

Auteur·e : Leo Anselmetti
Madison Keys
L'Américaine Madison Keys s'est hissé en quarts de finale de Roland-Garros. | CHRISTOPHE ARCHAMBAULT / AFP

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Tombeuse de la numéro 1 mondiale Naomi Osaka, la belle aventure parisienne de Katerina Siniakova s’est arrêtée sous les coups de raquette de Madison Keys. Rigoureuse, l’Américaine s’est appuyée sur sa puissance pour infliger 26 coups gagnant et se hisser en quarts de finale en 1 heure et 16 minutes de jeu : 6-2, 6-4. Keys rencontrera Barty pour une place dans le dernier carré.

Un record personnel en Grand Chelem et une démonstration contre la meilleure joueuse mondiale. Même si elle aurait certainement rêvée de disputer un quart de finale sur la terre battue parisienne, Katerina Siniakova aura eu une semaine de rêve lors de sa cinquième participation à Roland-Garros. Mais cette fois, la marche semblait trop haute pour la Tchèque de 23 ans : Madison Keys, demi-finaliste sortante, lui a livré un combat de tous les instants, s’appuyant sur sa puissance de frappe pour faire tomber le bourreau de Naomi Osaka en deux sets (6-2, 6-4) et une heure seize minutes de jeu sur la terre du court Suzanne Lenglen rendue lourde par la pluie. 

Après Rodina, Phon et Blinkova, Madison Keys a donc accroché une nouvelle proie à son tableau de chasse de ce Roland-Garros 2019 en la personne de Katerina Siniakova. Et contrairement à ses deux derniers matches, où elle a lâché un set, l'Américaine n’a cette fois pas mis longtemps à faire exploser son adversaire du jour. Après 15 minutes d’observation (2-2), la 14e joueuse mondiale a lâché ses surpuissants coups droits pour obliger la Tchèque à prendre d'impossibles risques et arracher un premier break pour prendre les commandes de la partie (4-2). Alternant montées au filet bien senties, passings gagnants et aces dévastateurs, Madison Keys réussissait alors tout ce qu'elle entreprenait pour confirmer son break et remporter tranquillement un premier set sans jamais avoir douté : 6-2.

Alors que Siniakova arrachait le premier service de Keys dès la reprise et semblait avoir retrouvé son jeu léché qui avait parfaitement su mettre Naomi Osaka en difficulté il y a deux jours, ce bref éclair de génie n'était finalement qu'une illusion. Son premier jeu de service du deuxième set était synonyme de débreak en faveur de l'Américaine qui n'avait plus qu'à se service de l'humidité du court, alourdissant les balles, pour remporter ses duels en fond de court et attendre une erreur de la jeune tchèque pour valider sa victoire. Impatiente à 4-4, Madison Keys s'offrait une ultime balle de break, qu'elle s'empressait de convertir (comme 5 des 6 obtenues ce lundi) pour filer vers le septième quart de finale de sa carrière en Grand Chelem où elle rencontrera l'Australienne Ashleigh Barty, tombeuse de Kenin dans le même temps.