Dominic Thiem en quarts de finale de Roland-Garros 2019
Alexey Filippov / Sputnik | Dominic Thiem en quarts de finale de Roland-Garros 2019

Roland-Garros 2019 - Dominic Thiem une nouvelle fois en demi-finale après son succès sur Karen Khachanov

Publié le , modifié le

Pour la quatrième fois consécutive, Dominic Thiem s'est qualifié pour les demi-finales de Roland-Garros. L’Autrichien, tête de série numéro 4, n'a pas fait de détail face à Karen Khachanov (N.10), balayé en trois manches (6-2, 6-4, 6-2) et 1h47 de jeu. Thiem monte en puissance et affrontera Novak Djokovic (N.1) ou Alexander Zverev (N.5) pour une place en finale.

Une question pour débuter : quel est le seul joueur à ne plus avoir raté les demi-finales de Roland-Garros depuis 2016 ? Nadal ? Djokovic ? Non, Dominic Thiem. L’Autrichien a ses habitudes Porte d’Auteuil et elles ne sont pas faites d’élimination avant la toute fin de la deuxième semaine. Même volontaire, même battant, Karen Khachanov a dû se rendre à l’évidence : Thiem était le plus fort sur le Suzanne-Lenglen et il s’est qualifié en trois manches (6-2, 6-4, 6-2) et 1h47 de jeu. Après avoir perdu un set lors de ses trois premiers matches, il n’en a plus lâché un seul depuis le huitième de finale. Novak Djokovic ou Alexander Zverev, son futur adversaire est prévu.

Khachanov trop imprécis

Pour résumer la première manche, il aurait été tentant d’évoquer le jeu inaugural de la partie. Un duel de six minutes qui a finalement tourné à l’avantage de Khachanov mais que ce fut dur pour le Russe qui a plus remporté de matches à Roland-Garros (4) que sur le reste de sa saison sur terre (3). Le combat n’a pas duré, 27 minutes plus tard, Dominic Thiem a bouclé un premier set d’une solidité écoeurante de son côté (6-2) après avoir breaké à 3-1 sur une faute de son adversaire et une nouvelle fois à 5-2 pour conclure. Gêné par la variation des coups de l’Autrichien, victorieux à Barcelone cette saison, la tête de série numéro 10 a enquillé les fautes (16) quand son adversaire n’a rien gâché, ou presque (4).

Le Suzanne-Lenglen, partagé entre les deux joueurs au moment de leur entrée dans l’arène, commençait alors à prendre fait et cause pour le Russe, frustré par un combat qui n’avait finalement pas lieu. Et le Russe s’est repris et l’intensité est montée d’un cran. Jusqu’à 4-4, les deux hommes se sont rendus coup pour coup et aucune occasion de break ne s’est montrée. Jusqu’à ce jeu dans lequel le Russe a craqué. Obligé de prendre des risques et de réduire sa marge d’erreur, Khachanov s’est fait cueillir sur l’unique occasion de Thiem qui ne s’est pas fait prier pour conclure sur le jeu suivant grâce à deux bonnes premières balles (6-4).

Thiem clinique

Finalement, les trois manches se ressemblent. Un Khachanov qui est dans le combat, qui fait parfois jeu égal avec Thiem mais qui ne peut, à aucun moment prendre le dessus. C’est bien simple, Dominic Thiem n’a pas offert la moindre occasion de break pendant ce quart de finale opposant deux joueurs de moins de 26 ans. De son côté, l’Autrichien en a obtenu huit et en a converti cinq. Un clinique de tennis. Dans la dernière manche, c’est à 2-2 puis à 4-2 qu’il a pris le service adverse avant de conclure en 1h47, seulement.

C’est donc un Thiem qui reste sur deux matches accomplis qui aborde les demi-finales, l’objectif minimal pour lui. Il pourrait y retrouver Novak Djokovic pour un duel au sommet ou Alexander Zverev qu’il avait laminé en quarts en 2018. Quelque soit l’adversaire, une chose est certaine : le tennis de démolition de l’Autrichien est bien en place.