Roland-Garros 2019 : Del Potro cède sous la puissance de frappe de Khachanov

Publié le , modifié le

Auteur·e : Leo Anselmetti
Khachanov Roland
Karen Khachanov a remporté son duel face à Juan Martin Del Potro. | Kenzo TRIBOUILLARD / AFP

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Chouchou du public parisien et demi-finaliste sortant, Juan Martin Del Potro n’a pas réussi à passer les 8es de finale de Roland-Garros, sombrant sous les puissants coups de raquette de Karen Khachanov en 4 sets (7-5, 6-3, 3-6, 6-3) et 3 heures et 09 minutes de jeu. Le Russe de 23 ans, impérial ce lundi soir, s’offre quant à lui son premier quart de finale en Grand Chelem de sa jeune carrière, face à Dominic Thiem.

Pour le tennis-spectacle, on repassera. L’heure était aux gros bras, aux "cogneurs" selon le jargon du tennis. Juan Martin Del Potro et Karen Khachanov deux joueurs aux profils sensiblement similaires (1m98 et plus de 80 kilos sur la balance), se sont livrés plus de trois heures de bataille de fond de court aussi éreintantes psychologiquement et physiquement que parfois monotones pour les spectateurs présents dans les travées du court Suzanne-Lenglen. Et à ce petit jeu-là, c’est la jeunesse qui s’est montrée la plus solide : Khachanov, de 7 ans son cadet, a effacé l’Argentin du tableau en 4 sets (7-5, 6-3, 3-6, 6-4) pour s'offrir la joie de disputer le premier quart de finale de Grand Chelem de sa jeune carrière.

Khachanov plus solide

Un premier set déroulé comme chacun pouvait s’y attendre : le premier accrochant le service de l’autre aurait de grandes chances de remporter la manche. Et  bien cela n’a pas loupé. Pendant que les deux cogneurs ont cogné, remportant tour à tour leur jeu de service, et se dirigeaient tout droit vers un tie-break (5-5), quelques amorties et quelques passings vinrent briser la monotonie d’un début de rencontre que l’arbitre principal rendit encore plus aseptisé en assenant un avertissement à Juan Martin Del Potro lors de sa première plainte de frustration vocale. Peu après, c'est encore lui qui a flanché le premier, offrant une balle de break à Karen Khachanov, que le Russe s’empressait de convertir afin de s’octroyer la première manche sur un ultime jeu de service parfaitement négocié (7-5).

Del Potro en souffrance

Sans aucune victoire en carrière malgré trois confrontations face à l’Argentin, le 11e joueur mondial sentait sûrement que son heure était venue. En tout cas, il s’en offrit les moyens. Validant son engagement, il prit le premier jeu de service de Juan Martin Del Potro et validait son break pour filer en tête de la deuxième manche (3-0) pour tenter de venger son élimination en seizièmes de finale de l’Open d’Australie 2018. Complètement bousculé, le demi-finaliste sortant du Grand Chelem parisien enchaînait alors une 24e faute directe, incapable de réagir pour revenir au score. Comme un symbole, sur un smash du Russe de 23 ans, Del Potro envoyait sa raquette dans les airs pour tenter un coup de désespoir qui n’aboutit évidemment pas, puis perdit le deuxième set 7-5, 6-3 après 1 heure et 33 minutes passées sur le court.

Sursaut d’orgueil

Alors qu’on le sentait perdu et qu’il entamait le 3e set dos au mur, le numéro 9 mondial au genou fragile s’enivrait des encouragements d’un public perdu à sa cause pour s’offrir son premier break de la partie, après 5 échecs. Sauf que ses récents démons ont très vite repris le pas, l’Argentin pliant sous le 35e coup gagnant de Karen Khachanov qui s’empressait de débreaker avant de valider son travail de sape (2-2). Mais harangué par une foule qui ne voulait pas croire en une défaillance de son chouchou du soir, Juan Martin Del Potro lâchait enfin ses coups pour s’offrir un second break et arracher un 4e set (5-7, 3-6, 6-3).

En vain. Avec beaucoup de plumes laissées dans la bataille du troisième set, le numéro 9 mondial n’a pas pu résister aux derniers coups de fusil tirés par Karen Khachanov, qui ne fit qu’une bouchée d’un Argentin sans solution, pourtant toujours poussé par les milliers de spectateurs encore présents dans les tribunes du Lenglen. Breaké d’entrée pour être mené rapidement 3 à 0, l'Argentin laissait peu à peu filer le match, malgré quelques coups de génie. Ovationné par le public, Del Potro quittait le court la tête haute.

Juan Martin Del Potro n’aura pas réussi à trouver la solution face au Russe de 23 ans ce lundi soir. Aujourd’hui, Karen Khachanov était plus fort. Et c’est bien lui qui défiera Dominic Thiem en quarts de finale pour tenter de continuer à écrire la plus belle page de sa jeune carrière en Grand Chelem.