Amanda Anisimova (Roland-Garros 2019)
Amanda Anisimova (Roland-Garros 2019) | Alexey Filippov / Sputnik

Roland-Garros 2019 : Amanda Anisimova écarte Simona Halep pour filer en demi-finale

Publié le , modifié le

La sensation de ce Roland-Garros 2019 poursuit sa route. Amanda Anisimova, 17 ans et 51e joueuse mondiale, s’est qualifiée pour les demi-finales en écartant la tenante du titre, Simona Halep (N.3) en deux manches (6-2, 6-4) et 1h08 de jeu. Elle affrontera Ashleigh Barty (N.8), elle aussi novice à ce niveau, pour une place en finale.

Pour un premier essai, c’est un coup de maître ! Qualifiée pour la première fois de sa carrière en quart de finale d’un Grand Chelem, Amanda Anisimova, 17 ans seulement, s’est non seulement hissée dans le dernier carré mais elle l’a fait en éliminant la tenante du titre et troisième joueuse mondiale, Simona Halep (6-2, 6-4) et 1h08 de jeu ! Elle affrontera, pour une place en finale de Roland-Garros, Ashleigh Barty (N.8) tombeuse de Madison Keys (N.14).

Départ canon pour Anisimova

Loin d’être effrayée par l’enjeu et le court Philippe-Chatrier, l'Américaine a résisté d’entrée à la pression mise par Simona Halep. Mieux, c’est elle qui frappait la première en convertissant sa deuxième balle de break à 3-2 en sa faveur. Avec onze coups gagnants, de tous les côtés s’il vous plaît, pour seulement six fautes directes, elle a écœuré une Halep qui a dû se demander ce qui lui arrivait. Un second break plus tard et la première manche était remportée en une petite demi-heure par Anisimova (6-2).

La logique aurait voulu que l’expérience d’Halep lui permette de revenir dans la partie. C’est à l’inverse l’avalanche de jeux pour son adversaire qui s’est poursuivie. Après les quatre jeux pour terminer le premier set, Anisimova en a enchaîné trois supplémentaires, dont un break évidemment, pour débuter le second.

Halep, enfin offensive et battante comme sur ce passing croisé pour entamer son jeu de service, a pu stopper l'hémorragie pour “revenir” à 3-1.C’était le moment choisi par Anisimova pour montrer ses premiers signes de nervosité, notamment sur ce coup droit facile envoyé dans le filet pour offrir une seconde balle de break dans le jeu à Halep. Deux balles de break écartées avec classe et confiance.

A 17 ans, c'est déjà le présent

Mais Halep, présente en finale les deux dernières années, n’était pas du genre à se laisser faire. Aidée par un public enfin bruyant, elle s’est procurée deux nouvelles occasions de breaker. La deuxième était la bonne sur une faute en revers d’Anisimova (4-3, puis 4-4).

Encore en difficultés sur son jeu de service suivant, l'Américaine s’en est sortie au prix d’une agressivité de tous les instants, y compris sur second service. Au micro de Marion Bartoli après la rencontre, elle a expliqué qu’elle savait qu’elle devrait se montrer offensive contre Simona Halep. Elle l’a fait et encore sur la balle de match puisque c’est un revers gagnant qui lui offre une place dans le dernier carré. Amanda Anisimova n’a que 17 ans mais c’est déjà le présent.

à voir aussi Roland-Garros : Ashleigh Barty décroche sa première demi-finale en Grand Chelem Roland-Garros : Ashleigh Barty décroche sa première demi-finale en Grand Chelem