Alexander Zverev
Alexander Zverev qualifié pour la première fois en quarts de finale. | Eric FEFERBERG / AFP

Roland-Garros 2018 : Zverev sort Khachanov et s'offre un premier quart en Grand Chelem

Publié le , modifié le

Au terme d'un match fou, Alexander Zverev (3e mondial) s'est imposé une nouvelle fois en cinq sets (4-6/7-6/6-2/3-6/3-6) face à Karen Khachanov (38e), tombeur de Lucas Pouille au troisième tour. Au terme d'un match marathon, et malgré un trou d'air dans le troisième set et début du quatrième, la tête de série numéro 2 du tournoi rejoint pour la première fois de sa carrière un quart de finale du Grand Chelem. Ce sera à Roland-Garros contre Dominic Thiem qu'il a battu en finale à Madrid.

De notre envoyé spécial Adrien Paquier

"Les heures d’entrainements à la salle avec mon frère me permettent d’être prêt pour ce genre de rencontre" déclarait Alexander Zverev à l'issue de la rencontre. Après un deuxième et troisième tour remportés dans l’ultime manche, l’Allemand de 21 ans a montré encore une fois qu’il était capable de tenir physiquement et ne pas craquer mentalement pour s’imposer au bout du bout. Malgré un trou d’air dans le troisième set, et des sautes d’humeur, qui font aussi le caractère du joueur, Zverev s’est dépêtré tant bien que mal d’un Karen Khachanov qui n’aura pas démérité.

Khachanov impressionne 

Sous un soleil de plomb Alexander Zverev et Karen Khachanov ont livré une bataille épuisante. Encore en rodage, les deux joueurs ont lâché leur service dès l’entame de match. Se rendant coups pour coups, les machines étaient lancées. Aces, frappes puissantes, amortis, les deux hommes ont sorti toute la panoplie de leur talent. Comme face à Lucas Pouille, Karen Khachanov a usé de sa puissance et de son agressivité pour pousser Zverev en fond de court afin de réaliser ses amorties maitrisées. Pour sa part l’Allemand, un peu non chaland, use de son revers précis et puissant pour faire courir son adversaire sur la largeur du terrain, lui s’occupant simplement de dicter le jeu. 

A lire aussi : Thiem vient à bout de Nishikori et rejoint Zverev en quarts

Dans une partie qui nous offre de magnifique gestes offensifs et défensifs, le Russe sauve deux balles de break sur sa mise en jeu, réussissant son premier ace sur la première balle, et tournant autour de son revers pour ajuster l’Allemand en coups droit sur la seconde. A un point de prendre le match en main, Zverev ne désespère pas et commence a entrevoir une rencontre complexe, s’encourageant sur chacun de ses points gagnants de « Come on », le visage et le poing rageur. Mais sur sa mise en jeu, alors mené 5-4, le jeune Allemand au tempérament de feu lance sa raquette dans les airs soutenu d’un « No way ! », les bras levés au ciel. La cause ? L’arbitre de chaise vient de descendre pour confirmer une balle touchant la ligne du couloir, pourtant annoncée faute en faveur de l’Allemand. Khachanov mène donc 40-30. Derrière Zverev revient mais perd son service et le premier set par la même occasion. 

Khachanov empoche le premier set

Trois balles de set manquées 

A la reprise les échanges reprennent de plus belle et les organismes des deux joueurs s’épuisent sous une chaleur étouffante, normal vu l’intensité mise par les protagonistes depuis le début du match. Le premier a craqué sera Khachanov. Le Russe se fait breaker par un Alexander Zverev qui fait le show. Le jeune Allemand, à l’allure non chalante mais pourtant vif sur le court, régale de ses revers gagnants, où quand il monte au filet tel un joueur de double pour finir l’échange en finesse plutôt que d’ajuster son adversaire. Le Lenglen adore ce genre de geste autant qu’il a détesté la saute d’humeur de l’Allemand dans le premier set.

Mais la tête de série numéro 2 Porte d’Auteuil nous fait du Zverev dans toute sa splendeur. Au service pour le gain de la deuxième manche, Zverev est mené 40-0. S’il parvient à revenir au score il manque trois balles de sets, sauve une balle de break, avant de craquer et laisser Khachanov reprendre le dessus. Mais ce n’est pas pour nous en déplaire ! Les deux hommes offrent aux spectateurs du court Suzanne-Lenglen un jeu décisif spectaculaire où sur chaque échange le public retient son souffle avant d’applaudir comme il se doit les point conclus par l’un où l’autre joueur. Zverev sort vainqueur et revient à égalité. 

Zverev, roi du filet !

Les échanges dures, les coups toujours aussi puissants, mais Zverev montre quelques signes de fatigue ! L’Allemand qui vient de se faire breaker jette sa raquette derrière lui, désabusé par la réussite de « Baby Safin ». Comme s’il en peut plus, l’Allemand délaça ses chaussures avant de rejoindre sa chaise, signe que les deux derniers matches en 5 sets commencent à peser dans les jambes. Coups moins précis, fautes directes qui s’accumulent , Zverev craque sous les coups de butoir de son adversaire en pleine confiance. Toujours aussi agressif, et grâce à 14 retours gagnants Khachanov expédie le troisième set en 32 minutes (6-2).  

Premier quart de finale en Grand Chelem

Cependant il ne faut pas enterrer "Sacha" trop vite. Après un trou d’air dans le troisième set Zverev retrouve sa fougue et son caractère. Reprenant certains spectateurs assez vivement pour leur demander de se taire, le numéro trois mondial retrouve l'efficacité de son service (17 aces dans le match) et se déplace beaucoup mieux sur le court.

Malgré des ampoules au pied, Alexander Zverev s'offre une nouvelle fois un cinquième set sur l'ocre parisien. Les soins du médecin efficaces, Zverev break d’entrée Khachanov. Soutenu par le public, la tête de série numéro 2 respecte son rang et se hisse pour la première fois de sa carrière en quart de finale d'un tournoi du Grand Chelem. Ce sera à Roland-Garros, là où il n'avait jamais passé la deuxième semaine. 

Zverev vient à bout de Khachanov en 5 sets

Adrien Paquier @AdrienPaquier