Thiem demie roland
Vainqueur de Cecchinato, l'Autrichien Dominic Thiem atteint la première finale en Grand Chelem de sa carrière. | Eric FEFERBERG / AFP

Roland-Garros 2018 : Tombeur de Marco Cecchinato, Dominic Thiem s'offre une première finale en Grand Chelem

Publié le , modifié le

Fin de partie pour le surprenant Marco Cecchinato. Contrairement à Novak Djokovic et David Goffin, Dominic Thiem a réussi à tenir son rang face à la fougue du 72e mondial (7-5, 7-6, 6-1). L'Autrichien, 8e meilleur joueur au monde, découvrira dimanche la saveur d'une première finale en Grand Chelem face à Rafael Nadal.

De notre envoyé spécial Léo Anselmetti

Même les meilleures choses ont une fin. L’aventure de la surprise de l’édition 2018 de Roland-Garros, l’Italien Marco Cecchinato, inconnu du grand public avant d’avoir foulé la terre battue parisienne, s’achève aux portes de la finale, sous les coups de raquette de Dominic Thiem (7-5, 7-6, 6-1). Lui aura su tenir son rang, au contraire de David Goffin en huitièmes puis de Novak Djokovic en quarts de finale. Son bourreau autrichien découvrira ce dimanche la saveur d’une première finale en Grand Chelem, après avoir buté en demi-finale en 2016 face à Djokovic puis contre l’inévitable Rafael Nadal l’an dernier, à chaque fois en 3 sets. Ce vendredi, les deux demi-finalistes se sont rendus coups pour coups au sein d’un match d’une intensité folle, du moins les deux premiers sets, digne de ce stade de la compétition.

Départ tonitruant

Impressionnant de maîtrise dès le début de match, Dominic Thiem a su mettre son plan de jeu à exécution : agresser d’entrée Marco Cecchinato pour lui arracher le tout premier jeu de service de la rencontre. Aux commandes, l’Autrichien enchaînait les jeux de services impeccables, voire imprenables tant la précision de sa première balle - régulièrement autour des 220km/h – laissait l’Italien impuissant. Mais le 72e joueur mondial, loin de s’impatienter, attendait l’ouverture. Elle est arrivée à 4-3, alors que Thiem semblait filer tout droit vers le gain de la première manche, sur une vilaine double faute. Il n’en fallait pas plus pour relancer un premier set aussi intense qu’agréable.  

Malgré de magnifiques amortis cassant le rythme de Thiem, ce fut au tour de Cecchinato de se montrer moins adroit, laissant l’Autrichien lui reprendre une nouvelle fois son service pour filer en tête, au bout de 46 minutes d’un spectacle digne d’une demi-finale de Grand Chelem (7-5).

Une montée en puissance

A l’image du premier set, les deux demi-finalistes se rendent coups pour coups. Solides sur leurs jeux de service, il ne pouvait en être autrement que par un tie break ultra-important pour la suite de la rencontre. Et comment ne pas penser à celui de Cecchinato face à Novak Djokovic terminé à 13-11 ? L’Italien, lui, y pensait forcément. Et force est de constater qu’à ce petit jeu mental, Cecchinato est solide. Mais Thiem peut-être encore plus. 

Que pouvait-il arriver d’autre qu’un tie-break ultra accroché ? Toujours aussi incisif sur son service, Dominic Thiem prend les commandes de la partie. Mais les amortis de Cecchinato lui rendent la vie difficile. Très difficile. Sauf que l'Autrichien commence à avoir de l'expérience. Il se procure trois balles de sets sur un magnifique retour croisé pleine ligne (6-3) mais rate l’occasion de mener 2 sets 0 sur une volée toute faite. Le doute s’installe et face au fougueux italien, cela n’est pas permis. Six partout. Irrespirable.

Avec une balle de set pour Cecchinato à 9-8 et l’idée d’une 3e finale consécutive à Roland-Garros qui pourrait lui échapper, Dominic Thiem réussit à sortir des coups droits imparables pour revenir à 10 partout. Le vent venait de tourner, Cecchinato était frustré. Les deux points suivants étaient pour l’Autrichien, qui laissait émaner de lui une sérénité à toute épreuve.

Cecchinato sort du match

Le 72e mondial, voyant qu'il n'avait pas les ressources pour revenir au score, s'enfermait doucement dans un complexe d'infériorité. Le 3e set ne fut qu'une formalité pour Dominic Thiem qui enchaînait les coups gagnants, jusqu'à mener 5 jeux à rien puis remporter le match en 3 sets : 7-5, 7-6, 6-1 et deux heures dix sept minutes de jeu. Mais que son aventure fut belle. Marco Cecchinato est la révélation de Roland-Garros. Et ça, personne ne lui enlèvera. 

Quant à Dominic Thiem, lui continue son chemin, peut-être plus solide que jamais. Il croisera la route de Rafael Nadal, à la poursuite de son 11e titre à Paris.