Roland-Garros 2018 : Rafael Nadal écarte Diego Schwartzman pour s'offrir une 11e demi-finale

Roland-Garros 2018 : Rafael Nadal écarte Diego Schwartzman pour s'offrir une 11e demi-finale

Publié le , modifié le

Après avoir perdu son premier set à Roland-Garros depuis 2015, Rafael Nadal s'est imposé en quart de finale contre Diego Schwartzman (4-6, 6-3, 6-2, 6-2). L'Espagnol affrontera en demi-finale Marin Cilic ou Juan Martin del Potro.

Rafael Nadal a tremblé, un peu, mais n'a pas chuté. Bousculé par Diego Schwartzman, premier joueur à lui prendre une manche depuis Novak Djokovic en 2015, le roi de la terre battue s'est qualifié pour les demi-finales de Roland-Garros en quatre sets (4-6, 6-3, 6-2, 6-2). Le numéro un mondial retrouvera le vainqueur du match entre Juan Martin Del Potro (6e mondial) et Marin Cilic (4e). 

Schwartzman, crime de lèse-majesté 

Face à l'agressivité de Maximilan Marterer au tour précédent, Rafael Nadal avait déjà semblé gêné. Ce qui ne l'avait pas empêcher d'enchaîner une 35e, 36e et 37e manche victorieuse d'affilée à la Porte d'Auteuil (6-3, 6-2, 7-6). Diego Schwartzman, 12e joueur mondial, s'est inspiré de l'Allemand pour aller chercher la première manche (6-4). Offensif, audacieux, l'Argentin a rapidement acquis les faveurs d'une partie du public, sans doute rêveuse de voir le plus petit joueur du circuit (1m68) faire tomber le géant de Roland. 

Une pause salvatrice 

Dans ce drame en trois actes, le deuxième aura été le plus court mais peut-être le plus décisif. Interrompus par la pluie, les deux joueurs sont rentrés une première fois aux vestiaires. A ce moment-là, Diego Schwartzman venait de breaker pour mener 3-2 dans le deuxième set. En 20 minutes après la reprise, Rafael Nadal a enchaîné trois jeux pour reprendre la main 5-3. A la seconde interruption, définitive, le Taureau de Manacor était à deux points du deuxième set sur son service (30-15). La nuit de doute qui s'annonçait est devenue bien moins compliquée. 

Nadal déroule 

Aujourd'hui, Rafael Nadal a retrouvé rapidement son tennis pour conclure le set en moins de deux minutes (6-3). Le climat plus sec, alors que l'Espagnol s'était fait strapper les poignets contre la sueur la veille, lui sied mieux. La balle est plus légère sur la terre battue. Schwartzman semble lui moins transcendé. De 39 coups gagnants dans le 1er set, il n'en réussit que 3 dans la 3e manche (6-2). Son talent réapparaît par bribes, comme sur ce 8e jeu, à 5-2 pour Nadal. Mais de ses quatre balles de dé-break, l'Argentin n'en convertit aucune, écœuré par un Nadal à nouveau invincible. Le dernier set a failli être une formalité pour le décuple vainqueur de Roland-Garros. Mais Schwartzman s'est à nouveau réveillé tardivement pour sauver une balle de match à 5-1, puis deux autres pour contester l'ultime jeu de service de l'Espagnol. Victorieux sur sa quatrième tentative (6-2), Nadal fait un pas de plus vers un 11e titre. 

Tourné vers la demie

Pressé d'aller se reposer selon ses propres mots avant sa demi-finale demain, Rafael Nadal est passé directement en conférence de presse après sa sortie du court. "Hier, j'étais trop loin de la ligne, j'avais l'impression qu'il contrôlait trop souvent l'échange" a expliqué l'Espagnol. "La pluie m'a aidé, oui, j'ai joué avec plus d'intensité après la reprise" a-t-il aussi reconnu. "J'étais nerveux, je suis un être humain, parfois je suis plus nerveux. C'est un adversaire compliqué, j'avais eu des problèmes contre lui en Australie (victoire 6-3, 6-7, 6-3, 6-3) et à Madrid (victoire 6-3, 6-4)." 

Hugo Monier @hgo_mon