Simona Halep

Roland-Garros 2018 : Halep domine Kerber et rejoint Muguruza en demi-finale

Publié le , modifié le

Longtemps bousculée, Simona Halep s'est imposée face à l'Allemande Angélique Kerber au terme d'un match à rebondissements. Kerber, 12e au classement WTA, pensait faire le plus dur en remportant la première manche, mais la Roumaine a su élever son niveau de jeu pour s'imposer en trois sets 6-7, 6-3, 6-2 et 2h16 de jeu. En demi-finale, Halep affrontera la numéro 3 mondiale Garbine Muguruza, victorieuse de Maria Sharapova un peu plus tôt dans la journée.

De notre envoyé spécial Alexis Ibohn

Numéro 1 mondiale, Simona Halep occupe le trône du tennis féminin sans jamais avoir remporté le moindre titre du Grand Chelem. Cette année, elle est bien décidée à en gagner un. "Je ressens que toute la Roumanie attend que je remporte un Grand Chelem", déclarait-elle après sa victoire en huitième de finale. Il faut dire qu’à 26 ans, la Roumaine commence à avoir une solide expérience : 16 titres en carrière, trois finales en Grand-Chelem et une en Masters. Elle sait que cette quinzaine est d’une importance capitale. Et face à une Angélique Kerber euphorique après sa victoire face à Caroline Garcia, Halep a montré qu’elle ne reculerait devant aucun obstacle. 

 • Kerber prend l'avantage

Bousculée et sans solution en début de match, la Roumaine a fait preuve d'une force mentale énorme. Menée 5-1, puis revenue à 5-5, elle finit par s’incliner 7-6, mais sans jamais lâcher l'affaire. La preuve ? Une deuxième manche à sens unique. Après un premier break, la double finaliste de Roland-Garros (en 2014 et 2017) prend une seconde fois le service de son adversaire et remporte le set (3-6). 

• Halep remet les pendules à l'heure

La troisième manche sera alors une formalité. Sûre de sa force et en pleine confiance, la Roumaine ne laisse aucun espoir de victoire à sa rivale. Agressive sur son coup droit et solide sur son revers, Halep prend le match à son compte, dicte le rythme des échanges et ne laisse aucune chance à Kerber. Après deux breaks confirmés (5-2), elle s'offre le match au bout de 34 minutes sur le service de son adversaire. Mais malgré cette victoire, Simona Halep est encore loin d'inspirer la crainte, comme savaient le faire Serena Williams ou Maria Sharapova dans leurs heures de gloire. 

• Vers une 3e finale à Roland-Garros ? 

Battue en 2014 par l'expérimentée russe en finale, l'année passée par la "novice" Ostapenko, elle rêve de se retrouver une troisième fois en finale à Paris. Sachant que ces deux-là ne sont plus présentes Porte d'Auteuil, réussira-t-elle enfin à gagner ce titre tant attendu ? Début de réponse demain lors de sa demi-finale contre Garbine Muguruza, lauréate en 2016.  

Alexis Ibohn @AlexisIbohn