Muguruza heureuse en demi-finales RG 2018
Garbine Muguruza peut savourer : elle s'est qualifiée pour les demi-finales de Roland-Garros. | Eric FEFERBERG / AFP

Roland-Garros 2018 : Garbine Muguruza terrasse Maria Sharapova et file en demi-finales

Publié le , modifié le

Le choc au sommet n'a pas eu lieu. Garbine Muguruza, n°3 mondiale, n'a laissé aucune chance à Maria Sharapova (tête de série n°28), vaincue 6-2, 6-1 en 1h10. L'Espagnole, lauréate du tournoi en 2016, se qualifie pour les demi-finales de Roland-Garros alors que la Russe, vainqueur en 2012 et 2014, n'a jamais été en mesure de rivaliser avec son adversaire qui ne l'avait encore jamais battue. Garbine Muguruza attend désormais Simona Halep, n°1 mondiale, tombeuse en trois secs de la tête de série n°12, Angelique Kerber.

De notre envoyé spécial Quentin Ramelet.

Comme quoi, rien ne se passe comme prévu. Le public du court Philippe-Chatrier s'attendait à un duel intense, un choc au sommet entre Garbine Muguruza, n°3 mondiale, et la reine Maria Sharapova, n°30 au classement WTA et titrée à cinq reprises en Grand Chelem. Les deux femmes, des vraies cogneuses qui aiment arpenter l'ocre parisien, représentent pourtant deux générations complètement opposées. Il y a 14 ans, quand la Russe remportait son premier tournoi Majeur (NDLR : Wimbledon), l'Espagnole avait 10 ans. Aujourd'hui, la courbe s'est totalement inversée, la logique faisant souvent bien les choses. La lauréate 2016 a définitivement pris la relève de son illustre idole d'enfance, vainqueur ici Porte d'Auteuil en 2012 et 2014.

Muguruza tient sa revanche

Il n'y a pas eu match. Maria Sharapova a laissé place à son fantôme pendant 1h10 d'une rencontre à sens unique de bout en bout. D'entrée, Garbine Muguruza fait sa loi en agressant son adversaire breakée dès la première mise en jeu de la partie. Pouvant compter sur un un service plus solide que jamais avec 72% de points gagnés sur première balle, l'Espagnole a déroulé pour prendre la première manche (6-2, 38') et filer tout droit vers une victoire inéluctable, synonyme de revanche des quarts de finale 2014 ici même à Roland-Garros.

Un sursaut trompeur pour Maria

Maria Sharapova, toujours aussi vide d'émotions mais toute aussi bruyante sur chaque frappe, ne trouvait pas la solution pour déborder une Garbine Muguruza sûre de son fait. Pourtant, la Russe s'offrait un débreak blanc à 1-1 dans le deuxième set. Sur deux coups droits fuyants et puissants dont elle a le secret, on pouvait croire à un sursaut d'orgueil de la 30e mondiale. En vain. Dès le jeu suivant, la Russe retombait dans ses travers en enchaînant trois grossières fautes, son immense défaillance aujourd'hui (27 au final !!!). La suite laissait tout le court Central sans mot. Incapable de mettre le moindre rythme dans la balle, dépassée sur chaque service de l'Espagnole, Sharapova subissait pour finalement sombrer au terme d'1h10 de calvaire (6-2, 6-1).

Si du côté du circuit masculin, les deux légendes semblent éternels, chez les femmes, la nouvelle génération, représentée par Garbine Muguruza, est bel et bien arrivée à maturité. Prête pour assurer sans problème "l'après Serena-Sharapova". Pour preuve, jeudi, l'Espagnole, qui n'a concédé que cinq jeux depuis trois matches, jouera contre Simona Halep, n°1 mondiale, une place pour sa deuxième finale à Roland-Garros.

Garbine Muguruza : "Je suis très en forme"

Quentin Ramelet @Quentin_Ramelet