Novak Djokovic
Novak Djokovic qualifié pour les quarts de finale de Roland-Garros | Thomas SAMSON / AFP

Roland-Garros 2018 : Djokovic s'offre encore un quart de finale Porte d'Auteuil

Publié le , modifié le

Comme en 2007, Novak Djokovic élimine Fernando Verdasco en huitièmes de finale de Roland-Garros (6-3/6-4/6-2). Pour la septième fois, l'Espagnol quitte le tournoi du Grand Chelem Porte d'Auteuil à ce stade de la compétition. Le Serbe, ex numéro 1 mondial, se qualifie lui une nouvelle fois pour les quarts de finale qu'il n'a plus quitté depuis 2010. Il sera opposé au surprenant Italien, Marco Cecchinato.

De notre envoyé spécial Adrien Paquier

Après la jeunesse de Zverev et Khachanov, opposés ce matin sur le Lenglen, c’est l’expérience des trentenaires Novak Djokovic et Fernando Verdasco, qui s’affrontaient sur le court Central de Roland-Garros. A 31 ans et pour sa 14e participation Porte d’Auteuil, Novak Djokovic a éliminé Fernando Verdasco en 3 sets (6-3/6-4/6-2) dès les huitièmes de finale, comme en 2007. A 34 ans, le Madrilène ne parvient toujours pas à franchir ce stade de la compétition sur l’ocre parisien. En quinze participations, Verdasco s’est incliné aujourd'hui pour la septième fois en huitièmes de finale. Un sort complètement différent du Serbe. Depuis 2010, l'actuel 22e joueur mondial a disputé au minimum les quarts de finale à Roland-Garros. Mieux, en quatorze participations l'ex numéro un mondial a échoué que deux fois avant les quarts. 

46 points en 3 jeux 

On s’attendait à un match long mais Verdasco a encore butté, pourtant le début de match laissait penser a un scénario incroyable. 46 points sur les trois premiers jeux, rien que ça ! Résultat, 2-1 pour Djokovic dans le premier set après 30 minutes sur le court Central, voilà ce qu’ont concocté l’ex numéro un mondial et Fernando Verdasco. Alors qu’ils auraient pu boucler un set avec ce nombre de points inscrits, les deux trentenaires ne parviennent pas à se départager, enchainant les possibilités de break. 

Il faudra attendre le quatrième jeu après 36 minutes pour voir le premier break de la partie réalisé par Novak Djokovic. Après un long début de match tout s’accélère, les points défilent à cause du déchet dans le jeu des deux champions : 15 fautes directes pour le Serbe et 18 pour l’Espagnol. Après une fin de première manche bâclée en 20 minutes, Djokovic remporte le set 6-3, en 56 minutes. 

1 set perdu en 4 matches

Souffrant d’ampoules, ce qui a suscité l’intervention du soigneur, et les chants d’anniversaire pour Rafael Nadal en tribunes, Verdasco peine à se déplacer correctement sur le court et continue son récital de fautes directes. Trop brouillon le joueur de 34 ans ne règle pas la mire et accumule les erreurs. Ses 17 fautes directes, dont une balle envoyée au deuxième étage des travées du Chatrier, lui coûtent cher. Face à la maitrise de Djokovic, fort de 12 coups gagnants et auteur de seulement 5 fautes directes, le 35e à l’ATP ne peut que céder la deuxième manche (6-4). 

Le troisième et dernier set sera donc anecdotique et remporté facilement par Novak Djokovic. En position d'outsider cette année, le vainqueur en 2016 arrive en quart de finale en pleine confiance. Sur la lancée de sa demi-finale à Rome, le Serbe n'a perdu qu'un set depuis le début de la quinzaine à Roland-Garros. Il affrontera au prochain tour la surprise Marco Cecchinato, tombeur de David Goffin dans l'autre huitième de finale de la journée. 

Adrien Paquier @AdrienPaquier