Svitolina
La satisfaction de Svitolina après sa qualification | GABRIEL BOUYS / AFP

Roland-Garros 2017 : Svitolina et Wozniacki poursuivent leur route

Publié le , modifié le

Elena Svitolina s'est qualifiée en 1/8e de finale en se débarrassant de la Polonaise Magda Linette (6-4, 7-5). L'Ukrainienne, tête de série numéro 5, retrouvera au prochain tour la gagnante du match Sevastova-Martic. La Danoise Caroline Wozniacki, elle, a eu besoin de 3 manches pour se défaire de la Russe Kuznetsova et se qualifier en quart de finale (6-1, 4-6, 6-2). Fin de parcours pour Venus Williams, sortie par Timea Bacsinszky (5-7, 6-2, 6-1). La Suissesse sera la prochaine adversaire de Kristina Mladenovic.

Sans faire de bruit, Elena Svitolina trace son sillon dans le tableau féminin. Une relative discrétion qui sied parfaitement à celle qui mène actuellement la "race" féminine, toute heureuse d'avancer à pas de loup. Face à Linette, l'Ukrainienne a su faire la différence lors des moments-clés en convertissant deux de ses cinq balles de break alors que la Polonaise manquait ses quatre occasions de ravir l'engagement adverse. 

Vainqueur à Roland-Garros en 2010 chez les juniors, Svitolina a définitivement le vent en poupe en ce début de saison. Celle qui est suivie par le Français Thierry Ascione a déjà glané 4 tournois et cumule déjà un impressionnant bilan de 34 victoires pour seulement 6 défaites depuis 2017. Largement suffisant pour en faire une candidate plus que crédible au titre Porte d'Auteuil. Mais chut, ne l'ébruitez pas... 

Wozniacki finit fort

Pendant un set, le premier, Svetlana Kuznetsova a fait son âge. A 31 ans, la Russe ne faisait pas le poids face à la fougue de Wozniacki, de 5 ans sa cadette. La Danoise, de retour sur le chemin de la grande forme,déroulait tranquillement mais c'était sans compter sur la capacité de réaction de la "vieille lionne". La gagnante de Roland-Garros 2009 se payait une cure de jouvence en égalisant à une manche partout mais primauté revenait finalement à la jeunesse dans le dernier set. Plus solide, plus puissante, l'ex numéro 1 mondiale concluait l'affaire (6-2) et donnait rendez-vous à Jelena Ostapenko, vainqueur de samantha Stosur (2-6, 6-2, 6-4)

Bacsinszky sur la route de Mladenovic

Revenue à un niveau plus que correct depuis le début de la saison, Venus Williams est retombée sur terre face à Bacsisnzky. L'Américaine avait pourtant presque fait le plus dur en remontant une première manche très mal embarquée pour virer en tête mais la Suissesse trouvait les ressources pour inverser la tendance. Bien aidée par les 43 fautes directes de son adversaire, et très agressive en retour de service, la demi-finaliste de l'édition 2015, battue par... Serena, prenait ainsi une magnifique revanche sur la fratrie Williams. En quart de finale, la mission va encore se corser puisqu'elle devra affronter Mladenovic et le public. 

Venus a pourtant fait le show

Julien Lamotte