Roland-Garros 2017 : Novak Djokovic s'est fait peur face à Diego Schwartzman

Roland-Garros 2017 : Novak Djokovic s'est fait peur face à Diego Schwartzman

Publié le , modifié le

Mené deux sets à un et bousculé par un Diego Schwartzman sans complexe, Novak Djokovic a dû s’employer pour venir à bout de l’Argentin, 41e joueur mondial (5-7, 6-3, 3-6, 6-1, 6-1). Le tenant du titre, particulièrement agacé, affrontera Lucas Pouille ou Albert Ramos-Vinolas pour une place en quarts de finale.

Novak Djokovic s’est fait peur. Alors que Rafael Nadal avait expédié son troisième tour en 1h30 quelques heures plus tôt sur le même Central, le n°2 mondial aura passé près de deux heures de plus sur le court Philippe-Chatrier pour se défaire du 41e mondial Diego Schwartzman et accéder aux huitièmes de finale. Agacé par la pluie, par la réussite de l’Argentin, par les ramasseurs de balles mais probablement aussi par son tennis brouillon pendant trois sets, le Serbe a finalement profité de l’effondrement physique de Schwartzman pour conclure en cinq sets et 3h19 de jeu (5-7, 6-3, 3-6, 6-1, 6-1). Le tenant du titre peut souffler.

Alors qu'il régnait sur la planète tennis il y a un ans, le Djokovic version 2017 continue de se montrer peu rassurant. Après deux matches plutôt tranquille face à Granollers et Joao Sousa, le Serbe a longtemps bafouillé son tennis. La faute à un Schwartzman omniprésent qui repousse tous les obus d'un tenant du titre qui s'énerve et enchaîne les fautes directes (21 rien que dans la première manche). Logiquement, le 41e joueur mondial s'adjuge le premier set (5-7). L'arrivée dans les tribunes d'André Agassi réveille un Novak Djokovic néanmoins toujours poussif, à l'image de ce jeu à 4-3 où le Serbe a besoin de dix minutes et de six balles de break pour prendre le service de l'Argentin et revenir à une manche partout (6-3). 

Mais la confiance glisse sur les épaules de Schwartzman qui continue de bousculer le tenant du titre malgré une nette baisse physique. L'Argentin breake pourtant Nole au bon moment, prenant le service de ce dernier à 5-3 avant de s'adjuger la troisième manche après avoir sauvé trois balles de débreak (6-3). Après avoir tout donné, l'Argentin finit par craquer physiquement face à un Djoko pressé d'en terminer. Le Serbe conclut les deux derniers sets sèchement 6-1, 6-1. Loin d'être suffisant néanmoins pour se rassurer.

Mathieu Aellen