Roland-Garros 2017 : Monfils profite de l'abandon de Gasquet

Roland-Garros 2017 : Monfils profite de l'abandon de Gasquet

Publié le , modifié le

Gaël Monfils s'est qualifié en huitième de finale après l'abandon de Richard Gasquet (7-6, 5-7, 4-3, ab.). Ce dernier, touché à la cuisse, a livré une farouche bataille avant de devoir se résigner. Au tour suivant, Monfils affrontera Stan Wawrinka.

C'était trop beau pour être vrai. Un match franco-français qui tient ses promesses, où chaque joueur rend coup pour coup sans arrière-pensées, sans le syndrome du petit bras... C'est pourtant ce qui s'est passé sur le Court Philippe Chatrier avant que la cuisse droite de Richard Gasquet ne décide de briser ce doux rêve. Strappé par le kiné dès le début de la 3e manche, le Biterrois débutait alors son chant du cygne. Il n'allait durer longtemps. A 3-3 Monfils réalisait un break blanc qui n'annonçait rien de bon pour Gasquet. Au jeu suivant, incapable de pousser sur ses jambes, ce dernier abadonnait, la tête basse et le coeur sûrement gros. 

Et pourtant, le niveau de jeu était exceptionnel

Ce n'était sans doute pas la réaction du Central, scandant son nom, qui allait le consoler. Lui qui était arrivé à Roland loin de sa meilleure forme physique avait magnifiquement résisté à son copain. Là où la lourdeur des frappes de Monfils faisait mal, Gasquet répondait par une balle qui giclait parfaitement et par des prodiges d'adresse. Seul le début du match, repris à 6-5 en faveur de "La Monf" après l'interruption due à la pluie la veille, était crispé. Moins tendu que son adversaire, Monfils bouclait l'affaire au tie-break, concluant sur sa première balle de set après en avoir manqué 3 samedi.

Gasquet opportuniste

La seconde manche voyait les deux hommes libérer leur bras et déclencher de nombreuses exclamations du public, également partagé entre ses deux Français. A 5-5, Monfils saccagait deux balles de break cruciales, une opportunité que Gasquet, lui, n'allait pas laisser échapper sur le jeu suivant. Sur sa première occasion de break du match, il mettait à profit une grosse faute de Monfils pour égaliser à un set partout.

Le bras de fer promettait alors énormément. Hélas, le physique du Biterrois,comme malheureusement trop souvent, allait en décider autrement. Si Gaël Monfils ne pouvait évidemment pas se féliciter d'une victoire tronquée contre son ami, au moins pourra-t-il se dire qu'il aura économiser des forces en vue de son choc face à Stan Wawrinka. Cela pourrait servir... 

L'abandon de Gasquet en vidéo : 

Julien Lamotte