Roland-Garros 2017 - Le programme de ce dimanche 28 mai: Pouille-Benneteau, Thiem et Venus Williams

Roland-Garros 2017 - Le programme de ce dimanche 28 mai: Pouille-Benneteau, Thiem et Venus Williams

Publié le , modifié le

La première journée du tableau final de Roland-Garros s'ouvre ce dimanche avec quelques belles affiches. D'abord, il y a le choc franco-français chez les hommes entre Lucas Pouille et Julien Benneteau. Il y a aussi un joli piège pour Grigor Dimitrov, opposé à Stéphane Robert. Choc de surdoués entre Dominic Thiem et Bernard Tomic. Chez les femmes, la N.1 mondiale Angelique Kerber en danger contre Makarova. Venus Williams débute également contre la Chinoise Wang. 7 Français sont en lice en cette journée.

L'affiche: Angelique Kerber - Ekaterina Makarova

L'entrée en lice d'une N.1 mondiale, c'est toujours un événement. Celle d'Angelique Kerber l'est d'autant plus qu'elle reste sur une élimination d'entrée à Rome, après avoir abandonné au 2e tour à Madrid, et qu'elle avait été sortie au 1er tour à Roland-Garros l'an dernier. Quart de finaliste au mieux à Paris (en 2012), elle est en danger face à la Russe Ekaterina Makarova. 40e mondiale, elle reste sur une victoire contre l'Allemande (à Sydney en 2016) qu'elle a ar ailleurs battue à quatre reprises en 11 confrontations. A Rome, elle a conquis sa première victoire importante sur terre cette saison, contre Cibulkova. Au mieux 8e de finaliste à Roland-Garros, la Russe peut être un poison pour un début de tournoi.

Le match à suivre: Dominic Thiem - Bernard Tomic

Ce sont deux surdoués du tennis mondial. La différence, c'est que Dominic Thiem, 23 ans, a rapidement gravi les échelons pour être aujourd'hui 7e mondial, et qu'il était demi-finaliste à Roland-Garros l'année passée. Finaliste à Barcelone et Madrid, demi-finaliste à  Rome après avoir vaincu Nadal, il est en grande forme. Bernard Tomic a un an de plus, mais son 39e rang mondial traduit assez mal son talent. Seul joueur à avoir gagné l'Orange Bowl dans trois catégories d'âge différentes (12, 14, 16 ans), plus jeune joueur de l'histoire à avoir gagné un titre du Grand Chelem junior (à 15 ans en Australie), il a du mal à garder la tête froide. Eliminé au 1er tour de 8 tournois sur les 11 disputés depuis le début de la saison, il est en souffrance. Mais un tel tournoi, et un tel match, peuvent le transformer.

Le match inattendu: Stéphane Robert - Grigor Dimitrov

Normalement, jamais Stéphane Robert, 113e mondial, ne pourrait prétendre à quoique ce soit contre Grigor Dimitrov, 12e à l'ATP. Seulement voilà, le Français n'a pas un jeu "normal". Ce n'est même pas un joueur "normal". Avec ses faux-airs de touriste, il peut alterner coups puissants et balles sans consistance. Guerrier dans l'âme, Roland-Garros est toujours son moment favori. Invité cette année, il peut se souvenir de l'année dernière, où il avait battu Kevin Anderson (20e mondial) au 1er tour avant de tomber sur Alexander Zverev en 4 sets. Il peut aussi se rappeler de 2011 où, sorti des qualifications, il avait éliminé Tomas Berdych (6e mondial) 9/7 au 5e. Sans le moindre succès probant sur terre cette saison, éliminé au 1er tour à Rome par Del Potro, à Monte-Carlo par Struff, à Marrakech par Robredo, Grigor Dimitrov doit se méfier.

Le choc de générations: Lucas Pouille - Julien Benneteau

Les années se suivent et se ressemblent. Lucas Pouille face à Julien Benneteau, c'était déjà un duel du 1er tour de Roland-Garros l'année passée. Le plus jeune s'en était sorti en 4 sets. A l'époque, il découvrait un tournoi du Grand Chelem avec le statut de tête de série. Cette année, il découvre le tournoi en tant que membre du Top 20, mais de petits soucis physiques ont gêné sa préparation. C'est pour cela que cette semaine, il a accumulé les séances d'entraînement sur les courts de la Porte-d'Auteuil, face à Gasquet, Murray... Il a 12 ans de plus que Pouille, 81 places de moins, et Julien Benneteau doit sa présence dans le tableau final à une wild-card. Mais attention, il demeure un combattant, souvent porté vers l'offensive lorsque son jeu de contre ne suffit pas. Parti sur le circuit challenger (Aix et Bordeaux) pour retrouver un peu de confiance et de jeu, il est très loin d'être favori face au nouveau fer de lance du tennis français.

Le programme détaillé du dimanche 28 mai - A partir de 11h

Court Central
Julia BOSERUP (USA) contre Petra KVITOVA (CZE) [15]
Angelique KERBER (GER) [1] contre Ekaterina MAKAROVA (RUS)
Stephane ROBERT (FRA) contre Grigor DIMITROV (BUL)[11]
Lucas POUILLE (FRA)[16] contre Julien BENNETEAU (FRA)

Court Suzanne-Lenglen
Horacio ZEBALLOS (ARG) contre Adrian MANNARINO (FRA)
Christina MCHALE (USA) contre Svetlana KUZNETSOVA (RUS) [8]
Dominic THIEM (AUT)[6] contre Bernard TOMIC (AUS)
Venus WILLIAMS (USA)[10] contre Qiang WANG (CHN)

Court N.1
Guillermo GARCIA-LOPEZ (ESP) contre Gilles MULLER (LUX)[26]
Marco TRUNGELLITI (ARG) contre Quentin HALYS (FRA)
Camila GIORGI (ITA) contre Oceane DODIN (FRA)
Lara ARRUABARRENA (ESP) contre Dominika CIBULKOVA (SVK) [6]

Court 2
Monica PUIG (PUR) contre Roberta VINCI (ITA) [31]
Benjamin BONZI (FRA) contre Daniil MEDVEDEV (RUS)
Tommy ROBREDO (ESP) contre Daniel EVANS (GBR)
Viktorija GOLUBIC (SUI) contre Aliaksandra SASNOVICH (BLR)

Court 3
Marius COPIL (ROU) contre Albert RAMOS-VINOLAS (ESP) [19]
Ivo KARLOVIC (CRO) [23] contre Stefanos TSITSIPAS (GRE)
Mirjana LUCIC-BARONI (CRO) [22] contre Cagla BUYUKAKCAY (TUR)
Bethanie MATTEK-SANDS (USA) contre Evgeniya RODINA (RUS)

Court 6
Louisa CHIRICO (USA) contre Jelena OSTAPENKO (LAT)
Taro DANIEL (JPN) contre Jerzy JANOWICZ (POL)
Amanda ANISIMOVA (USA) contre Kurumi NARA (JPN)
Yuichi SUGITA (JPN) contre Steve JOHNSON (USA)[25]

Court 14
Madison BRENGLE (USA) contre Julia GOERGES (GER)
Pablo CARRENO BUSTA (ESP) [20] contre Florian MAYER (GER)
Lesia TSURENKO (UKR) contre Kateryna KOZLOVA (UKR)
Robin HAASE (NED) contre Alex DE MINAUR (AUS)

Court 17
Timea BACSINSZKY (SUI) [30] contre Sara SORRIBES TORMO (ESP)
Marina ERAKOVIC (NZL) contre Shelby ROGERS (USA)
Mikhail KUKUSHKIN (KAZ) contre Tennys SANDGREN (USA)
Thomaz BELLUCCI (BRA) contre Dusan LAJOVIC (SRB)

Thierry Tazé-Bernard @thierrytaze