Le Français Gaël Monfils à terre
Gaël Monfils à terre sur le Central de Roland-Garros | AFP - ANADOLU AGENCY - MUSTAFA YALCIN

Roland-Garros 2017 : L'inéluctable défaite de Gaël Monfils face à Stan Wawrinka

Publié le , modifié le

Au terme d'un match qui n'a que rarement enflammé le court Philippe-Chatrier, Gaël Monfils (N.15) a été éliminé en 8e de finale de Roland-Garros, par Stan Wawrinka (N.3) 7-5, 7-6 (9/7), 6-2. Aucun des deux hommes n'a pratiqué son meilleur tennis, mais le Suisse s'est montré le plus entreprenant. Il affrontera Marin Cilic en quarts de finale, alors qu'il n'y a plus de Français dans le tournoi, une première depuis 2010 en quarts.

Une double faute sur la balle de premier set. Trois fautes grossières après avoir fait le break dans le premier jeu du deuxième set. Voici le symbole des maux de Gaël Monfils face à Stan Wawrinka. Incapable de se sublimer, de tenter de gagner plutôt que d'éviter de perdre les points, le Français a récolté une défaite sèche. Sans jamais donner l'impression qu'il pouvait renverser le match, malgré le soutien, par moments, d'un public qui attendait de s'enflammer.

Face au 3e mondial, qui est également un ami, Gaël Monfils a eu, comme souvent, des occasions. Il menait ainsi 4-2 dans le 1er set. Il a fait le break à l'entame de la 2e manche (1-0). Il a bénéficié d'un total de 13 balles de break, pour n'en transformer que deux. Trop souvent, il a préféré jouer l'échange, remettre la balle, plutôt que de tenter un coup plus définitif. Et face au vainqueur de l'édition 2015, même auteur de nombreuses fautes directes, cela ne suffit pas.

Agressif, offensif (26 points gagnés sur 34 montées), l'Helvète a joué les balles justes aux moments où il le fallait. Comme lors de ce jeu décisif du 2e set, où il venait au filet pour s'offrir une 4e balle de set et la conclure d'une volée de coup droit croisée. Et son adversaire l'a bien aidé: une double faute sur la première balle de premier set après 55 minutes de combat, un jeu blanc concédé sur son service alors qu'il venait de prendre celui de son adversaire au début du 2e set (1-1). Et que dire d'un 3e set où il a cédé son engagement lors du 4e jeu, pour le céder encore une fois et finir par s'incliner. Il est vrai que la perte du 2e set, dans le jeu décisif, après avoir sauvé trois balles de set (6-3), a certainement été un coup à son moral.

En manque de match (seulement deux tournois sur terre avant Roland-Garros et aucune victoire), Gaël Monfils n'a pas semblé tout faire pour gagner. "C'est sûr qu'il a été plus opportuniste que moi", reconnaissait-il après le match. Le seul moment où la victoire semblait possible, c'est lorsque Stan Wawrinka a bénéficié de soins pour son dos sur le court, à (4-3) dans le 2e set. C'est trop peu.

Thierry Tazé-Bernard @thierrytaze