Le Britannique Andy Murray
Le Britannique Andy Murray en défense | AFP - FRANCOIS XAVIER MARIT

Roland-Garros 2017 : Andy Murray prend son quart en vitesse de croisière

Publié le , modifié le

Après avoir perdu un set sur chacun de ses deux premiers tours, Andy Murray a trouvé son rythme. Le N.1 mondial s'est qualifié pour les quarts de finale de Roland-Garros en battant le Russe Karen Khachanov 6-3, 6-3, 6-4. C'est son deuxième succès consécutif en trois manches.

Même court, même horaire, et presque le même adversaire. Andy Murray a peut-être pensé qu'il jouait "un match sans fin", avec ce 8e de finale contre Karen Khachanov. Le Russe de 21 ans a de sérieux airs de Juan Martin Del Potro, dernière victime du Britannique samedi. 1.98m pour les deux hommes, un énorme coup droit en forme de missile, un service dévastateur, le même équipementier, les ressemblances sont nombreuses. Le Russe aurait même pu pousser le mimétisme à devenir le plus jeune, depuis l'Argentin en 2009, à atteindre les quarts de finale de Roland-Garros. 

Une montée en puissance à Paris

Mais il est tombé sur Andy Murray. Après une mise en route poussive (4 sets contre Kuznetsov au 1er tour, 4 sets contre Klizan au 2e tour), l'Ecossais a trouvé son rythme. De croisière. Le N.1 mondial n'est pas au top: il commet encore des fautes grossières, s'énerve par rapport à ses sensations, n'impose pas son jeu sur tous les points. Mais face au 53e mondial, qui faisait ses premiers pas à Roland-Garros, son jeu de contre suffisait. Mais l'alerte n'était pas loin contre un joueur qui a sorti coup sur coup Berdych (N.13) et Isner (N.21).

Vidéo: La panoplie de Murray

Eliminé sur terre battue au 2e tour à Rome, en 8e de finale à Monte-Carlo et Madrid, et en demi-finale à Barcelone, seulement vainqueur du tournoi de Dubaï depuis le début de la saison, le Britannique paraît mieux. Mais il n'arrive pas encore à "tuer" les matches. Face à Khachanov, Il avait fait le break pour mener (3-2) dans le 2e set, mais il avait perdu son engagement juste après (3-3) pour refaire la différence ensuite (4-3). Idem dans la 3e manche, où il concédait son engagement à (4-4) alors qu'il servait pour mener (5-3). Pas grave, il a encore subtilisé le service adverse juste après pour s'imposer après un peu plus de 2h de jeu.

Andy Murray est en quarts de finale. Pour la vitesse de pointe, il faudra peut-être la trouver dès le prochain tour, s'il veut atteindre les demi-finales pour le quatrième année de suite à Paris.

Thierry Tazé-Bernard @thierrytaze