Rafael Nadal - Roger Federer - Gustavo Kuerten - 2007
Rafael Nadal récupère le trophée des mains de Gustavo Kuerten en 2007 | AFP - FRANCOIS GUILLOT

Roland-Garros 2015 - Nadal, 10 ans en 10 matchs : 2007, Quand Rafa rejoint Kuerten

Publié le , modifié le

Il y a dix ans, Rafael Nadal explosait sur la scène mondiale en décrochant son premier titre du Grand Chelem, quelques jours après avoir fêté ses 19 ans. Sur cette décennie, il a régné sur l’ocre de la Porte d’Auteuil comme personne avant lui. Retour sur ces dix saisons qui l’ont mené vers la légende. En 2007, l'Espagnol remporte son troisième titre consécutif en quatre sets face à Federer. Aussi bien qu'un certain Gustavo Kuerten.

Tour : Finale
Adversaire : Roger Federer (Suisse, N.1)
Score : 6-3, 4-6, 6-3, 6-4

Contexte : A Hambourg quelques semaines plus tôt, Roger Federer a dominé pour la première fois de sa carrière Rafael Nadal sur terre-battue, mettant un terme à quasiment trois ans d’invincibilité sur cette surface. Comme l’année précédente, les deux hommes se retrouvent en finale. Inévitable.

Match : Si le bilan des face à face entre les deux hommes penche aujourd’hui outrageusement en faveur de l’Espagnol (23-10), ce n’était pas encore le cas en 2007. Nadal ne menait que (7-4) et venait de perdre trois des quatre derniers duels face au Suisse. Autant de détails qui font penser que pour Federer c’est l’année ou jamais pour faire tomber l’ogre de son piédestal. Le match tient toutes ses promesses. Après avoir concédé la première manche, Federer répond du tac au tac. Ce jour là, la terre-battue du court central est sèche et s’adapte mieux à son jeu offensif. Mais à l’expérience, Rafa va faire plier sa plus célèbre victime. Un chiffre pour en témoigner ? Rodgeur ne convertit qu’une seule de ses 17 balles de break… La troisième victoire de Rafa. Aussi bien que Guga - Gustavo Kuerten - vainqueur en 1997, 2000 et 2001, et qui lui remettra le trophée cette année là.

Pourquoi c’est exceptionnel : Premier joueur à remporter Roland-Garros trois fois de suite depuis un certain Bjorn Borg à cheval entre les années 70 et 80, Rafa fait un pas de plus vers sa légende. Au sortir du tournoi, il est toujours numéro 2 mondial, mais premier à la Race. La passation de pouvoir se rapproche.

Ce qu’en pense Rafa : "Je suis très content, je regrette pour Roger qui est un bon compagnon. Qu'il perde ou qu'il gagne, il reste grand. Il va revenir l'année prochaine et il aura encore une fois sa chance de gagner. C'est un rêve de gagner de nouveau ici, je vais continuer à travailler pour être encore meilleur".

La Saga complète :

2012 - 48h pour triompher de Djokovic
2011 - Isner fait vaciller l'ogre
2010 - Le retour de l'extra-terrien
2009 - Tremblement de terre signé Söderling
2008 - La fessée de Federer
2006 - Bras de fer mythique face à PHM
2
005 - La révélation

Vincent Fossiez @VincentFossiez