Roger Federer : J'ai manqué au public, moi aussi ça m'a beaucoup manqué"

Publié le , modifié le

Auteur·e : Théo Gicquel
Roger Federer a été acclamé lors de son premier tour.
Roger Federer a été acclamé lors de son premier tour. | Mehdi Taamallah / NurPhoto

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

En conférence de presse d'après-match, Roger Federer est revenu sur son retour réussi à Roland-Garros face à Lorenzo Sonego. Ovationné à son entrée et soutenu tout le match, le Suisse était attendu par le public parisien. Il s'est satisfait de son niveau de jeu et de son statut d'outsider derrière Rafael Nadal et Novak Djokovic.

à voir aussi Roland-Garros : Federer réussit son grand retour face à Sonego Roland-Garros : Federer réussit son grand retour face à Sonego

Cette victoire, c’est un premier tour parfait ?

Roger Federer : "Oui. Il y avait beaucoup de pression, les gens voulaient savoir comment allait être ce retour. J’ai bien débuté ce match, ça a montré que la pression n’est pas un problème pour moi, c’est bien de sentir ça de suite pour moi sur le Central. Lorenzo Sonego peut être dangereux sur tout le circuit, peu importe la surface. Il a été bon aujourd’hui. Personnellement, je n’ai pas eu de problème avec mon corps, avant ou après. J’ai deux jours et demi de congé dorénavant. C’est un scénario idéal pour moi."

Qu’avez-vous ressenti sur ce nouveau court central pour votre retour ?

RF : J’ai senti énormément d’encouragements. J’ai manqué au public, moi aussi ça m’a beaucoup manqué. Ca a crée un certain buzz, je l’ai ressenti hier et aujourd’hui à l’entrainement. J’ai adoré l'accueil que j’ai reçu. Ce n’est pas normal pour moi, ça m’a fait plaisir. Ca m’a aidé que que le stade soit si plein. Quand c'est plus vide, comme à l'entraînement, c’est très différent. Aujourd’hui, c’était rempli, ça ressemblait beaucoup à l'ancien Chatrier."

Vos ambitions pour le tournoi ?

RF : "C’est bien d’être un outsider. Quand Wimbledon va arriver, je sais que je serai un favori. J’aime cette approche de temps en temps, je ne sais pas jusqu’ou je vais aller. Mais je suis très content de mon premier tour."

Quels facteurs ont contribué à vous faire jouer la saison sur terre battue ?

RF : "La raison n°1 était de savoir si c’était judicieux ou pas de la faire. Ca nécessite une préparation spécifique. La deuxième raison, c’est tout le changement que cela crée pour la suite de la saison. Mais l’équipe m’a suivi dans cette décision, ma famille aussi. Le but était de jouer tous les ans ici, mais mon corps m’en a empêché. Je suis content d’avoir pris cette décision, je suis content d’être la. L'ambiance était incroyable pour un premier tour."