Rafael Nadal
L'Espagnol Rafael Nadal | AFP - MIGUEL MEDINA

Rafael Nadal se retire de Roland-Garros !

Publié le , modifié le

Lors d'une conférence de presse improvisée, Rafael Nadal a annoncé qu'il était forfait pour le reste de Roland-Garros 2016. Facilement qualifié pour le troisième tour, l'Espagnol est touché au poignet. Nonuple vainqueur du tournoi, Nadal a annoncé que son poignet se "casserait s'il jouait encore". Cette annonce est un séisme pour le tournoi parisien qui a déjà perdu sur blessure Roger Federer et Gaël Monfils avant le début de la quinzaine.

L'annonce de la conférence de presse de Rafael Nadal a fait naître une effervescence dans les couloirs de Roland-Garros et la nouvelle est tombée rapidement: le nonuple vainqueur ne pourra viser la fameuse "decima". "Je dois déclarer forfait, je dois me retirer du tournoi parce que j'ai un problème au poignet. Il a commencé il y a environ deux semaines et ne fait que se renforcer tous les jours", a-t-il annoncé en préambule. Deux ans après le poignet droit, c'est donc le poignet gauche qui cette fois a lâché. A Rome, la douleur existait déjà, mais les anti-inflammatoires lui avaient permis de jouer. Mais c'est vraiment à Roland que les choses se sont détériorées au point qu'il a dû zapper l'entraînement ce vendredi et qu'il était "incapable de jouer un coup droit". Contre Facundo Bagnis au deuxième tour, il avait joué sous infiltration.

"J'ai réussi à jouer mais hier soir (jeudi soir, ndlr), la douleur a empiré et ce matin (vendredi, ndlr), j'ai senti que je n'avais plus tellement de mouvement dans le poignet. Je suis venu ici, nous avons fait une IRM, une échographie, et les résultats sont négatifs". Nadal a précisé que son poignet n'était "pas cassé" mais que s'il jouait encore celui-ci se "casserait". Selon Guy Forget, directeur du tournoi, "Rafa" voulait continuer à jouer mais son entourage et son médecin lui auraient déconseillé vu l'état du tendon de son poignet. Forget s'est dit "très triste" pour Nadal avec qui Roland-Garros a une "relation particulière". Son adversaire du troisième tour, Marcel Granollers, est décidément très heureux dans ce Roland-Garros après avoir déjà profité de l'abandon de Nicolas Mahut.

"Je reviendrai"

Emu et très touché lors de cette annonce, le numéro 5 mondial a avoué que cette conférence de presse était sans doute "la plus difficile de sa carrière". "Devoir me retirer du tournoi qui est le plus important tournoi de toute ma carrière, a-t-il soufflé, un tournoi que j'adore et où, quand je me sens bien, j'ai toujours mes chances". Cette annonce a été un crève-coeur pour le Majorquin.Son histoire avec Paris, autrefois magnifique, se complique depuis l'année dernière et sa défaite en quarts de finale face à Novak Djokovic. Auparavant, Nadal avait soulevé à neuf reprises la "Coupe des mousquetaires" et n'avait connu qu'un revers face à Robin Söderling en 2009. Évidemment recordman de victoires, le Majorquin n'aurait de toute façon "pas pu aller au bout du tournoi" selon lui. Il a confirmé qu'il espérait revenir pour de nombreuses années encore et reprendre la belle histoire là où il l'a laissée.

De retour pour Wimbledon?

Revenu à son meilleur niveau sur terre cette saison avec une victoire à Monte-Carlo, à Barcelone, une demie à Madrid et un quart à Rome, l'Espagnol se sentait "vraiment prêt pour Roland-Garros". Comme toujours, Nadal n'a pas voulu se plaindre davantage. Cette fatalité, ces blessures qui l'ont accablé tout au long de sa carrière font partie de la vie.  "Ce n'est vraiment pas de chance. Mais c'est la vie (...) Là, c'est un moment difficile, mais ce n'est pas la fin. Je suis encore très motivé, plein d'énergie pour revenir à Roland-Garros dans les années à venir et j'espère que je continuerai à conserver mes chances à l'avenir". 

Ce forfait est d'autant plus frustrant car cette blessure "n'est pas grave". C'est le temps de "quelques semaines, peut-être un mois", selon le Majorquin. Elle ne ressemble pas à celle récurrente au genou qui l'avait éloigné des terrains durant de long mois en 2012. "Ce n'est pas comme une blessure du genou où on ne peut pas trouver de solution. Ici, il y a une solution qui n'est pas forcément trop longue". Et Nadal d'espérer être opérationnel pour Wimbledon. "Je vais suivre mon traitement et espérer qu'il fonctionne. J'espère pouvoir me remettre d'ici Wimbledon", a-t-il assuré. Mais ce vendredi Nadal n'avait pas vraiment la tête à parler des autres tournois. Pour lui, il s'agit surtout de surmonter cette immense déception, de guérir et de revenir. Encore une fois.

Vidéo: la conférence de presse de Nadal

Christophe Gaudot @ChrisGaudot