Qualifications de Roland Garros : « le rêve se termine » pour nos deux jeunes Français

Qualifications de Roland Garros : « le rêve se termine » pour nos deux jeunes Français

Publié le , modifié le

Nos deux survivants n’ont malheureusement pas conquis l’ocre d’Auteuil. Ce vendredi 25 mai, cinquième et dernier jour des qualifications des Internationaux de France, seuls deux Français étaient encore en lice pour le grand tableau final. Vers 10 heures, Casper Ruud, classé 158e mondial, a eu raison d’Alexandre Muller, 277e au classement ATP. Le Norvégien n’a fait qu’une bouchée de notre jeune Français : 6-1, 6-3. Dans l’après-midi, l’Espagnole Georgina Garcia-Pérez a dominé la joueuse tricolore Harmony Tan en deux sets, 6-3, 6-1.

Le soleil et les supporters étaient pourtant bien au rendez-vous ce vendredi matin. Le flambant neuf court numéro 18 n’aura pas non plus porté chance à notre jeune Français de 21 ans, Alexandre Muller. Malgré ses deux victoires en début de semaine contre l’Américain Donald Young et l’Australien Akira Santillan, le parcours en individuel s’arrête là pour lui. « Je me sens triste parce que l’aventure se termine, c’est un rêve qui se termine aujourd’hui même si j’ai le double qui va commencer la semaine prochaine… », a t-il réagi avec un peu de recul, avant de retrouver ses amis au restaurant des joueurs. « Aujourd’hui je suis tombé sur meilleur que moi, j’ai fait mon possible mais après je n’ai pas grand-chose à regretter, il a été meilleur que moi », a t-il eu l’honnêteté de répondre. Et pour cause. Alors que le jeune Français était bien parti, avec une rage extrêmement visible, le Norvégien Casper Ruud n’en a fait qu’une bouchée. En deux sets (6-1, 6-3), la rencontre était pliée. Et Alexandre Muller quittait le court triste et énervé, en ne saluant que du bout des doigts les spectateurs venus l’applaudir.

« Il faut que je sois encore plus agressive »       

De son côté, la Française Harmony Tan n’est pas non plus arrivé à bout de son adversaire espagnole. Malgré ses deux bons précédents matches de qualification où elle n’avait perdu aucun set, la jeune femme de 20 ans n’a pas su éviter les pièges d’en face. Plus expérimentée et très agressive, Georgina Garcia Pérez ne lui a laissé aucune chance. En la poussant à la faute en fond de terrain, la 186e mondiale a fini par remporter le match en 6-3, 6-1. Malgré son jeune âge, la Française a su relativiser et se remotiver dès sa sortie du court : « c’est une bonne expérience en tout cas de passer deux tours de qualifications à Roland Garros, c’est la première fois que je passe le tour en Grand Chelem et je vais bosser encore plus dur pour pouvoir progresser le plus possible ». Mais elle le sait, la solution réside dans son jeu, encore trop gentil : « Il faut que je sois encore plus agressive dans mon jeu sinon ca ne passera pas. Après je sais que j’ai les moyens pour y arriver ». 

Malgré les défaites de nos très jeunes joueurs ce vendredi, il est une chose certaine : le tennis tricolore a un bel avenir devant lui. Si le mental et l’attitude sur le terrain face à l’adversaire reste à travailler, nos jeunes prodiges ont le principal : la motivation et la combativité. Alexandre Muller l’a d’ailleurs bien intégré : « Il y a toujours quelque chose à faire. Se battre sur le terrain, c’est la base. On doit faire ça tous les jours. Celui qui ne se bat pas n’a rien à faire sur un terrain de tennis ». Voilà qui est dit.

Chloé Joudrier