Razzano
Virginie Razzano | AFP-Medina

Qualifications de Roland-Garros 2017 : Razzano avance, Ponchet et Albié éliminées

Publié le , modifié le

Dans le duel des générations entre Virginie Razzano (34 ans) et Audrey Albié (22 ans), c'est l'aînée qui l'a emporté en deux manches (6-3, 6-4). Pas de miracle en revanche pour Jessika Ponchet. La Française, 449e joueuse mondiale, s'est inclinée au deuxième tour des qualifications face à la Néerlandaise, Richèl Hogenkamp (7-5, 6-2).

Et pourtant tout avait si bien commencé. Forte de sa victoire au premier tour face à la Hongroise, Dalma Galfi, Jessika Ponchet​ prenait d'entrée les commandes du match face à une Richèl Hogenkamp (105e à la WTA, tête de série n°4 de ces qualifications) bien imprécise. Un break confirmé rapidement et la Landaise menait 3-0 grâce à son jeu offensif et son beau revers à une main, une rareté sur le circuit féminin. Las, Ponchet perdait rapidement le fil de son jeu et laissait Hogenkamp enchaîner cinq jeux consécutifs pour mener 5-3. C'est finalement sur le score de 7-5 que celle-ci remportait le premier set. Le mal était fait et celle qui a appris qu'elle était invitée à Roland-Garros pendant un match ne faisait plus le poids. Un deuxième set perdu 6-2 et les espoirs de voir le grand tableau s'envolait. Jessika Ponchet l'a néanmoins promis : elle reviendra l'année prochaine et pourquoi pas directement dans le grand tableau.

Razzano proche du grand tableau

Privée, comme Paul-Henri Mathieu, d'une wild-card, Virginie Razzano n'est plus qu'à un match de la qualification pour le grand tableau. Victorieuse au premier tour de Dalila Jakupovic, Razzano devait cette fois se défaire d'Audrey Albié, de 12 ans sa cadette, dans un match de "cogneuses". En 1h22, Razzano s'est qualifiée et affrontera pour une place dans le tableau principal, Ana Bogdan tombeuse de Basak Eraydin. De quoi s'offrir une nouvelle belle aventure à Roland-Garros.

Dans les autres matches, notons le nouveau succès de Sara Errani, ancienne finaliste Porte d'Auteuil, sur la Russe Veronika Kudermetova en deux sets secs (6-1, 6-2). Elle aussi n'est qu'à une marche du tableau principal.

Christophe Gaudot @ChrisGaudot