Lucas Pouille
Lucas Pouille, vainqueur "pour du beurre" de Marin Draganja | BURAK AKBULUT / ANADOLU AGENCY

Programme de lundi : Benneteau-Pouille en affiche, Gasquet et Wawrinka en piste

Publié le , modifié le

Duel franco-français entre l'ancienne génération et la nouvelle au programme de ce lundi à Roland Garros. Julien Benneteau tente un come-back face à l'étoile montante Lucas Pouille. Richard Gasquet et Stanislas Wawrinka débutent également leur campagne. Chez les femmes, on attendra avec impatience les premiers pas de Caroline Garcia, en pleine forme en ce moment.

Y aura-t-il un passage de témoin entre Julien Benneteau, retombé à la 550e place mondiale, et Lucas Pouille, la valeur montante du tennis tricolore ? C'est possible mais l'aîné des deux joueurs, qui bénéficie d'une wild card, ne voudra pas rendre les armes sans combattre. 

La présentation du match Benneteau-Pouille en vidéo :

 

Richard Gasquet, lui, n'aura pas la partie facile face au Brésilien Bellucci, l'homme qui a infligé une "bulle" (6-0) au N.1 mondial Novak Djokovic à Rome (avant de perdre). Le 39e mondial possède suffisamment de talent dans sa raquette pour enquiquiner Gasquet. D'autant que le Biterrois a fait une campagne sur terre battue assez terne. Battu au deuxième tour par Lucas Pouille à Monte-Carlo, il a touché ses limites face au Japonais Kei Nishikori, N.6 mondial, à Madrid et à Rome: deux défaites en deux sets. Il aimerait fêter ses 30 ans, juste après le tournoi, avec un premier quart de finale en poche.

Stanislas Wawrinka, opposé au Tchèque Lukas Rosol, ne revient pas à Roland Garros bardé de certitudes malgré son statut de tenant du titre. Sa récente victoire à Genève, devant son public, devrait lui apporter un surplus de confiance. Quand on sait qu'elle constitue la base du jeu du Vaudois...

Garcia arrive lancée

Chez les filles, Caroline Garcia attisera bien des curiosités. Vainqueur à Strasbourg dimanche, elle s'est relancée au bon moment avant d'aborder le rendez-vous du French. La Lyonnaise âgée de 22 ans disputait sa première finale en 2016 après avoir connu un début de saison très difficile sur terre battue: avant sa semaine strasbourgeoise, elle n'avait remporté qu'un match sur les quatre tournois qu'elle avait joués sur l'ocre (Charleston, Stuttgart, Madrid, Rome) depuis début avril. Pas de quoi la mettre en confiance, d'autant qu'elle reste sur deux éliminations dès le premier tour Porte d'Auteuil et n'a plus franchi ce stade de la compétition en Grand Chelem depuis l'Open d'Australie 2015 (3e tour). Si elle parvient à maîtriser ses nerfs face à l'Ukrainienne Tsurenko, elle pourra alors envisager l'exploit au tour suivant contre Agniezka Radwanska, la numéro 2 mondiale.